mardi 29 décembre 2009

Avatar .


Au vu de l'affiche on pourrait croire à un remake des Schtroumfs avec la Schtroumfette et Schtroumf Costaud dans les rôles principaux.
Le scénario aussi n'a rien de très nouveau : l'envahisseur "colonisateur" qui se mêle aux "gentils sauvages" par l'intermédiaire de la belle et finit par tomber amoureux de la miss et du peuple... Pocahontas est tu là ?
Et le message... La nature plus forte que la technologie et l'avidité.
Nothing new here...


Et pourtant... ça marche. Une étrange alchimie se fait et tout cela fonctionne parfaitement.
Avatar est un film magnifique qui vous emportera dans une toute nouvelle dimension.
La 3D ? j'avoue je ne l'ai pas testée et je le regrette. Mais avec les vacances et l'immense choix de salles (1 seule dans le coin...) proposant la 3D, tout était à chaque fois complet. Mais j'y retournerai sans faute quand les mioches seront de retour à l'usine (euh pardon l'école) et que les gens arrêteront de monopoliser les salles (enfin LA salle...).
Non mais !

J'ai hâte de retrouver cet univers fantastique et magnifique, d'un réalisme saisissant et magique. Evidemment je suis bon public : j'ADORE les effets spéciaux !!!!
Mais justement parce que je les aimes, je suis hyper attentive à ce que les effets ne prennent pas le dessus sur l'histoire. Selon moi les effets spéciaux doivent servir le scénario et servir de support.

Et là bien qu'omniprésents ils ne sont pas étouffants, car la seule chose que l'on remarque c'est leur beauté, leur originalité (mention spéciale pour les insectes "hélicos"). On a envie d'y croire !

Pour l'histoire James Cameron a d'ailleurs toujours été un précurseur :
- en 1989 avec Abyss et les premiers effets "d'eau" crédibles.
- en 1991 avec Terminator 2 et la révolution du morphing
- en 1997 avec Titanic et le mélange de prise réelle, maquettes et éléments à 100% numériques.

A chacun de ses films, il a fait avancer d'un bond de géant ce domaine. Et avec Avatar et l'aide des studios Weta (ceux qui ont créés les mondes de la trilogie des "Seigneurs des Anneaux") on passe réellement à un stade supérieur. Le réalisme, les textures (l'impression de pouvoir toucher les personnages), le relief, la fluidité et rapidité des mouvements...
Whaou c'est tout simplement hallucinant !!!!!

Donc Avatar, c'est à voir (en 3D si possible).
Le scénario, les acteurs, l'action et vous l'aurez compris les effets spéciaux se mêlent dans une parfaite osmose qui vont font oublier les presque 3 heures du film. Vous êtes justes ailleurs...



La prochaine fois je vous expliquerai pourquoi les Tablé de Kinder me font rire...



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 décembre 2009

Time flies...

Pas eu beaucoup le temps de m'occuper de mon cher petit blog.
Car comme tout le monde le sait, je suis overbookée d'intervieuw, de défilés, de shooting avec Mr Lagerfeld, de voyages à Miami, NY, Tokyo... La vie de star quoi...

Très bientôt Lini's Choice continuera à vous faire rêver avec ses articles si percutants et hautement comiques !

Bon en attendant, m'en vais faire le ménage en pilou moi...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 décembre 2009

Geek Girl veut ça !

Je suis certaine que ça vous a déjà énervé.

Vous faites votre shopping de Noël (c'est une excuse,en réalité vous vous faîtes des cadeaux de vous à vous), il fait froid mais vos petites papattes sont gentiment blotties dans des gants tous chauds et douillets.
Elles se disent qu'il fait bien bon là dedans et que pour rien au monde elles ne sortiront de leur refuge alors qu'un affreux blizzard souffle au dehors ...

C'est alors que prise dans une frénésie d'achat vous vous rendez compte que vous êtes en retard pour votre petit apéro en tête à tête avec votre chéri et décidez de l'appeler.
Vous vous apprêtez à tapoter sur votre génialissime Iphone 3GS (yes I'm a Macgirl et j'assume...) quand soudain...DAMN IT ! Vos jolis doigts gantés glissent sur l'écran tactile sans faire réagir votre meilleur ami. Vous réessayez mais rien à faire ! Et têtue comme vous êtes vous refusez d'exposer vos jolis doigts manucurés au froid glacial.

Excédée, vous redoublez la cadence et faites clac-claquer vos bottes aux talons vertigineux (en réalité des UGG toutes molles mais ça fait pas clac clac...) en direction de votre tendre moitié.
Quelques longues minutes plus tard, les joues rosies par l'effort vous vous précipitez vers l'ascenseur qui mène au bar en rooftop.

Et là HORREUR ! Votre doigt couvert glisse sur la PU%§#N touche tactile et emportée par votre élan vous vous étalez lamentablement (comment ? ne me demandez pas il fallait que j'en termine avec cette lamentable histoire...)
Et maintenant il faut expliquer à votre chéri pourquoi votre nez est rouge et endolori, pourquoi vous boitez, pourquoi vous êtes en retard et pourquoi votre banquier n'arrête pas de vous appeler...

Tout cela (et cette histoire débile) aurait pu être évité si vous aviez été équipée de supers gants (ok pas très sexy ni mignons) à bouts tactiles : les DOTS GLOVES
Plus besoin de retirer vos gants cet hiver, les bouts de doigts sont équipés de micro fibre de nylon qui imitent le toucher du doigt au naturel et donc touch-screen friendly.


Vos doigts sont reconnaissants, votre banquier, votre cheville et votre chéri aussi !

La prochaine fois je prendrai des leçons pour écrire une bonne chute...
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 6 décembre 2009

Corset Babe.

Ok, les générations précédentes se sont battues pour notre libération corporelle.
On a brûlé les soutifs, relégué les corsets au monde SM, prôné la libération de nos petits et/gros nénés.

Car qui dit free néné, dit free mind.
Bon on vous dit pas que ça bouge dans tous les sens, que ça peut être lourd, vous faire mal au dos. Et franchement la vue des gants de toilettes (à tout âge d'ailleurs) c'est pas glop...

Alors redécouvrir le Corset(je ne parle pas d'un bustier mais d'un vrai corset avec baleines, laçages...) reviens un peu à renier cet "héritage" féministe. Comme si vouloir se sangler, se compresser reviendrait à emprisonner son âme.

Connerie...

Pour moi le véritable héritage du féminisme c'est le choix. Le choix de disposer de son corps. Et dans ce cas là d'en faire une oeuvre d'art.

Car oui on souffre :
- quelqu'un doit nous assister pour le mettre.
- cette personne ne doit pas hésiter à serrer fort.
- cette personne doit avoir du courage et bouger vite pour éviter la baffe parce qu'elle aura trop serré.
- en même temps vous ne pouvez plus vraiment bouger...
- vous ne pouvez (au début) ne respirez que par petites inspirations. Impossible de prendre une grande goulée d'air.
- vous devez avoir mis vos chaussures avant, car impossible (ou presque) de se baisser
- vous devez avoir fait pipi avant... (vraiment je le conseille...sous peine de faire pipi dans la culotte)


Mais... Whaou ! la sensation !!!!! on se sent tellement SEXY !!!!!!!


Pourquoi ? parce que le corset vous oblige à vous tenir différemment.
La taille serrée, le corset vous oblige à vous tenir droite, les épaules bien dégagées.
Pour celles comme moi qui n'ont pas de chute de rein, il en crée une.
Et vos seins sont justes sublimes ! Pas un vulgaire décolleté à la Wonderbra ou push-upisé (je sais ça existe pas ce mot...).


Ils sont remontés, ronds, appétissants. Une véritable invitation à la débauche...
Et les hommes sont tellement peu habitués à voir ce genre de décolleté qu'ils sont littéralement hypnotisés...


De plus pour environ 350 euros (suivant modèle et tissu), Vanille Création (la merveilleuse Lou) vous crée des corsets complètements sur mesure.
C'est ce que j'ai fais et au bout de 3 semaines, j'ai reçu un délicieux paquet et je l'ai immédiatement essayé. Une véritable merveille.

Mon corset rien qu'à moi...

Il m'a plu et il a beaucoup plu à Monsieur ! Bientôt la prochaine commande !

Voilà la prochaine fois je vous ferai entendre mon chien qui ronfle !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Wedding en folie !

Je fais un super métier : j'organise des événements privés dont des mariages.

Je ne parle du mariage de Futur Monsieur et Madame Lambda. Mais de mariages à plusieurs millions d'euros. Le genre de mariage où rien que le budget fleurs se chiffre à 600 000 euros et celui de l'éclairage à 800 00...

Un des derniers mariage que j'ai organisé impliquait 650 invités sur 5 jours tous logés dans des suites de grands palaces monégasques et acheminés en First Class (évidemment...). Et bien sûr tous les frais à la charge des mariés. Enfin du papa de la mariée... Rien n'était trop beau pour la fifille à son papa : Un diadème de folie, une robe haute couture, une symphonie écrite rien que pour elle, un feu d'artifice magnifique de 11 minutes (compter 40 000 euros la minute). Les invités sont tous repartis avec des cadeaux Tiffany's et aussi des tongs ... Ben oui ils avaient prévu que les invités allaient avoir mal aux pieds à force de danser d'où les 300 paires blanches... Il y avait aussi les deux équipes de cameramen et les photographes 24H/24...

Il y a aussi eu celui de Juin de cette année. Un petit celui là... 300 invités qui avaient eu la bonne idée de se répartir dans 24 hôtels différents... Un vrai cauchemar logistique. Mais sinon même délire sur 5 jours : BBQ à la villa, dîners à thème, cérémonie à 19h à la Villa Ephrussi (une fortune et un cauchemar aussi : installation uniquement le jour même et après 17 h à cause des visites, une plage entièrement privatisée et transformée de A à Z. 300 cadeaux personnalisés pour les invités (faits de nos petites mains). Transports des invités vers l'aéroport sans connaître leur jour et heure de vol (la mariée n'avait pas le temps de s'en occuper.

Petit mariage mais grosse sueurs. Une dernière journée de boulot pour moi de 42 heures et quand je pense que certains sont aux 35 heures.


Il y a aussi le mariage russe
; encore 5 jours (qu'est ce qu'ils ont tous avec ces 5 jours...) Vodka et Caviar à gogo, séance photo digne des photographes de mode avec robes prêtées (ensuite achetées...) par la Maison Dior et Givenchy. 350 invités dont une bonne centaine d'Ukrainiens et Russes jamais sortis de leur pays (donc interprète russe 24/24h) . Des dîners et événements tous les jours, tables VVIP réservées tous les soirs pour les 50 jeunes avec bouteilles de Cristal et Vodka. Des pendentifs Fred pour les demoiselles d'honneur et des boutons de manchettes Fred aussi pour les garçons d'honneur. Un gâteau de 3 mètres de haut (des choux... je sais c'est classique mais pour la mariée russe c'était le comble du chic français), 8 plats différents et un concert privé de Julio Igl... Oui oui... d'ailleurs lui aussi a été un vrai cauchemar.

Bref que des mariages de folie ! que de millions dépensés, que d'exigences, que de caprices... Et tout ça pour quoi et pour qui ?

Pour des mariés qui n'ont même pas l'air heureux ni l'air de réaliser que c'est extraordinaire. Les russes étaient sur le point de divorcer avant même de se marier. La vidéo a été très difficile à monter : pas un bisou, pas un regard tendre, pas un geste. Les Cameramen ont halluciné... Les autres entre caprices et autres exigences n'ont pas eu l'air plus heureux.

Dans ce cas là effectivement l'argent n'a pas eu l'air du tout de faire le bonheur au contraire même.

Et moi dans tout ça ? c'est comme les cordonniers, la plus mal chaussée.


Zéro moment pour m'occuper de mon mariage
. Les papiers ont été un vrai cauchemar ( je suis suédoise d'origine thai née en Belgique travaillant à Monaco mais vivant en Italie et mon chéri Français. C'est évidemment l'ambassade de France qui a été la plus casse couille).

Mon planning avant mon mariage ? Deux semaines à travailler au Festival de Cannes, enchainer avec la préparation du mariage russe (rdv, devis, repérages), travail sur le mariage du mois de juin qui s'est fini le 23 Juin par la fameuse "journée" de 42 heures. Ceci 36 heures avant mon mariage civil.

J'étais fraîche
pour la mairie le 25 Juin où j'ai fondue en larmes à cause de la fatigue, incapable de prononcer un oui enfin un "Si" italien intelligible. Heureusement celui là était en mini comité. A 20h j'étais au lit à ronfler comme une bienheureuse.

J'ai commandé mes fleurs le 24 Juin en catastrophe (le fleuriste n'en est pas revenu !), trouvé mes chaussures de mariée le 26 juin.

Récupérer la robe et le costume, la voiture vintage (merci chéri pour le détour de 100 km pour aller la chercher...) mes témoins à l'aéroport, les fleurs, ma fille, sa copine demoiselle d'honneur, aller à la maison pour prendre les valises, monter à Auron (la montagne à 1h de Nice), balayer, nettoyer, décorer la splendide Chapelle St-Érige avec les fleurs, installer la sono dans cette même chapelle du 8ème siècle (pas équipé avec des ipod...), faire les petits cadeaux pour les invités avec nos petites mains, décorer les chaises(merci maman !), faire le plan de salle tout ça le 27 juin, toujours épuisée du fait du boulot des semaines précédentes.

Et enfin le 28 juin
: coiffer, maquiller, habiller ; oups on a pas choisi les textes (ben oui pas le temps de voir le prêtre avant) et on a pas fait la répartition des ces foutus textes pour les témoins. Les musiques pas téléchargées pour la cérémonie, le message d'accueil pas écrit, la cérémonie jamais répétée, les vœux pas lus...

Le résultat ? Un FANTASTIQUE mariage. Pleins de fous rires, de ratés et de moments insolites.

- mauvaise musique pour mon entrée. Ça devait être le Canon en D de Pachelbel ça sera Nessun Dorma de Pavarotti (bon y a pire...)

- le prêtre en rangers sous sa soutane

- un voile qui pèse trois tonnes et qui se barre

- des textes choisis que le prêtre ne trouve pas

- une histoire rocambolesque racontée pendant 10 minutes par le prêtre

- Le prêtre encore une fois qui mort de rire explique à l'assemblée que c'est une répétition vu qu'on a rien préparé.

- Mon chéri qui lit " Alors... la prière de époux..." alors qu'il fallait pas lire le titre du texte...

- le témoin qui passe son temps à aller et venir de sa place à l'ordi pour la musique

- des crises de fous rires (ben oui une gorgée de rhum avant de rentrer ça aide à se détendre), des larmes de joie, un bordel monstrueux.

Mais un mariage génial, je ne changerai rien du tout. Ma famille suédoise était là au grand complet, la famille de mon Keenou aussi, mon beau papa a hébergé gratuitement tout le monde dans son petit hôtel ce qui a permis de faire un mariage de 3 jours avec Brunch, retrouvailles, dîner à la bonne franquette.

Et surtout je me suis mariée avec mon âme sœur, mon Keenou, mon amour (avec la bénédiction de ma fille en plus). On aurait voulu plus grand, plus beau, plus organisé, plus de moyen, plus, plus plus...

Mais ce mariage était juste PARFAIT



La prochaine fois je vous raconterai ce qui s'est passé dans le jacuzzi...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 décembre 2009

Snow Babe and the Aces of Spade.

Spécial dédicace à Mr Juan Miguel...

As usual.
Vous êtes tout simplement fabuleuse. Le soleil brille, la neige scintille et vous rayonnez.
Car à vos pieds : les toutes nouvelles Ace of Spade de Nordica. Vous skiez ? Vous surfez ? Que nenni. Nul besoin de cela pour arborer ces merveilles de technologies. Les escarpins ? Pffff tout de même, le dress code Louboutin ne s'applique pas en station de ski... Ni Blahnik d'ailleurs !

Vous, vous êtes juste alanguie sur une terrasse. Le haut de votre combi Chanel stratégiquement dézippé sur un décolleté Aubade, un verre de vin blanc frais à la main (le vin chaud is so un-classy...).
Derrière vos lunettes polarisées vous déshabillez du regard les hommes en rouge siglés FFS (ne pourrait-on pas demander à Heidi Slimane de redessiner leur combi ?) en n'oubliant surtout pas de NE PAS les imaginer sans les lunettes et avec leur bronzage façon bi-goût Malabar.

Ce soir vous serez à l'Endroit à Auron (Gstaadt est tellement démodé), Celia sera tout à fait charmante comme à son habitude, et les FFS boys un peu moins (ils ont enlevés leur lunettes...).

Mais peu importe parce qu'encore une fois vous êtes splendide : vous avez gardé vos Aces of Spade.

N'est pas un fashion faux pas alors que vous n'êtes plus en combi mais en tenue de soirée ?

Oh que non, car ces petites merveilles vous réchauffent délicieusement les pieds avec leur doublure en fourrure tout douce, que le délicieux "clic-clac" des crochets sur lesquels vous venez de casser vos faux ongles vous ravit,que le doux déchirement du scratch vous donne des frissons et que les couleurs si harmonieuses de cette chaussure de ski vous vont si bien au teint...


De plus connaissez-vous beaucoup de chaussures qui vous permettent de rester debout sur place alors que d'ordinaire vous seriez en train de tituber sur vos Pigalle ? Et si l'indélicate qui a voulu vous piquer votre Clutch essaie de vous voler vos Ace of Spade, vous pourrez toujours réduire ses pieds en poussière d'os grâce à elles.



Voilà , la prochaine fois je vous dirai comment Juan Miguel m'a appris à marcher avec des talons...
Rendez-vous sur Hellocoton !