vendredi 25 avril 2014

How to make friends in Bangkok thanks to Twitter ! - Expat life

I told you I would make an english version of it. Well at least GoogleTranslate did it. 
So here it is, feast your eyes or close them to avoid seeing all the mistakes  ! 


When moving at the other end of the world, there are a lot of little things that can be missed.
Food, little habits, landscapes, language, culture, sidewalks (really, this is actually very serious ...)
But what I miss the most is friends and sidewalks.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 avril 2014

Se faire de nouveaux amis à Bangkok grâce à Twitter - Expat life

Lorsqu'on part à l'autre bout du monde, il y a pleins de petites choses qui peuvent manquer.
La nourriture, les petites habitudes, les paysages, la langue, la culture, les trottoirs (je vous en reparlerai, c'est très sérieux ...)
Mais ce qui manque le plus ce sont les amis et les trottoirs.



Encore que je n'ai pas à me plaindre, depuis que je suis arrivée on a vu plus de monde que lorsqu'on était sur la Côte.
En Décembre c'est ma super copine Muriel, avec son frère et un ami + mon père et ma fille qui ont passé les vacances de Noël avec nous.
Début Janvier, un des meilleurs amis de Chéri était là avec sa femme.
En Février c'est Sev puis Marjo & Family qui sont venues.
En Mars, on a dîné avec Arnaud et Claire qui venaient pour leur première fois en Thaïlande ...
Et j'ai raté de peu Caroline et Margrett.

Sans parler de Facebook, des email et de Skype qui permettent de rester en contact.
Bon j'en entends plus d'un qui doit pester parce que je ne donne pas beaucoup de nouvelles. J'ai jamais été très douée pour passer le petit coup de fil qui va bien, le texto avec juste un petit coucou, le mail qui fait plaisir.
D'une, parce que j'ai rien dans le cerveau mais surtout parce que même si je ne donne pas de news ça ne veut pas dire que je pense pas à eux.



Mais ce qui manque c'est le contact au jour le jour : le petit apéro, le dîner entre amis, les plans pour le weekend, le réseau de connaissances.
Et le contact c'est fait grâce aux réseaux sociaux et plus particulièrement grâce à Twitter et la communauté anglo saxonne de BKK.


Avant d'arriver à Bangkok, j'ai bien fais mes devoirs. J'ai cherché les sites d'infos, les forums, les blogs et comptes Twitter d'expat afin de pouvoir profiter de leur expérience et m'éviter, si possible,  des galères.

Le premier compte Twitter que j'ai suivi fut celui de @RichardBarrow, une véritable mine d'or en termes d'infos et de renseignements sur la Thailande et qui m'a permise, lors des manifestations, de les affronter de façon réaliste et sereine, bien loin du climat anxiogène des médias français.

Très rapidement après j'ai découvert @bangkoker qui est devenu @Thailander. C'est @kribBKK qui a été le premier à m'accueillir sur Twitter, en me souhaitant une bonne installation et en m'encourageant à utiliser @Thailander si j'avais besoin de quoique ce soit. En effet ce compte administré par @kribBKK est géré chaque semaine par une personne différente, faisant ainsi part de sa propre expérience et offrant une véritable entre aide entre expatriés à Bangkok et en Thailande. 
J'ai très souvent fais appel à eux pour les  choses les plus triviales, comme le meilleur resto/brunch/mojito de la ville, jusqu'à des choses plus sérieuses comme la diffusion des cartes des sites de manifestations et les endroits dangereux à éviter.  

C'est aussi grâce à @Thailander que j'ai fais la connaissance d'expats au top ! 
À force de converser via 140 caractères, on a fini par se rencontrer. J'avais un peu l'impression d'aller à un premier rdv, à me demander comment m'habiller, si on allait m'apprécier, si j'allais leur plaire IRL.

Le champagne m'a aidé. 
En effet la première rencontre fut une soirée entre filles au W. Le truc incroyable c'est que tous les vendredis soir de 19h à 22h c'est champagne à volonté et gratuit pour nous les filles. Autant vous dire que j'ai pas lâché ma coupe de la soirée !

Au cours de cette soirée, j'ai enfin pu mettre de vrais prénoms et des visages sur ces personnes que je ne connaissais que par leur pseudo Twitter. Et j'ai découvert des personnes passionnantes bien loin du cliché de la femme d'expats qui reste sagement à la maison ou ne sort que pour apprendre à faire du macramé.  

@BangkokgirlBlog : Anna une adorable expat anglaise, travaillant pour un cabinet d'avocat,  qui depuis le début  m'abreuve de bonnes adresses à découvrir. Elle a aussi un super blog qu'elle tient beaucoup plus à jour que moi : Bangkokgirlblog.com



@niannelynn : Nianne,une indienne à l'humour absolument déjanté et au rire communicatif. Elle est une des propriétaires du restaurant Seven Spoons chaudement recommandé par le site BK-Asia City . Promis je vous en parle bientôt !



@CBentleyFit : je vous aies déjà parlé de l'adorable Courtney qui nous vient droit de Los Angeles avec ses cours de fitness et ses conseils de nutritionniste. Pour rappel c'est ICI



@n_jc_ : Nicola alias Nicky, très jeune australienne super mimi, qui est pourtant à la tête de la branche thaïlandaise de l'association Business in Heels, réseau de femmes entrepreneurs présents un peu partout dans le monde ...


@BeirutiBrit : globe-trotteuse dans l'âme , Nicky est une  britannique  qui travaille dans un domaine que je connais bien : l'hôtellerie et la restauration.. Férue de gastronomie et de voyages elle en parle sur son blog : A British Girl in Bangkok



@MarissaTree : Marissa, travaille dans le marketing et vit une belle histoire d'amour grâce au hasard d'Internet. Elle raconte son histoire sur son blog : Adventures of an accidental expat.


J'ai revue la plupart à plusieurs occasions, essentiellement autour d'un bon verre ou d'un café. On échange quasi quotidiennement nos petits 140 caractères.  Et à chaque fois je m'étonne de la facilité de contact, de la bonne humeur ambiante et du positivisme général. Je pense  que cela vient de la culture anglo-saxonne où les connaissances se lient beaucoup plus facilement (même si parfois c'est superficiel). Il y a bien sûr le fait d'être tous expat et donc de vouloir en quelque sorte se rassembler.

Depuis que je suis ici, moi qui était déjà accro au net, je suis devenue une véritable addict au point de parfois craindre le syndrome du FOMO. Comme ils disent tous, on suit la Thai Way, la façon de faire thaie en étant 24h/24h connecté à son smartphone. 

Je vais pas m'en plaindre. Après tout c'est grâce à ça que je rencontre des gens formidables ! 

Alors merci Twitter. J'ai hâte de faire de nouvelles connaissances.




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 11 avril 2014

Pharrell Williams - HAPPY [We are from Monaco ] - Vidéo

Un mini article pour présenter le super travail d'une jeune équipe super talentueuse et pleine de bonne humeur.
Grâce à elle, Monaco a sa propre version du clip HAPPY du génial Pharrell Williams. Des journées de tournage, de montage, d'insomnies, de galères, de re-tournage, de re-montage ...


Bref, Yannick, Carlo, Nath et toutes les personnes qui ont montré leur talent de danseur et leur sourire, montrent une belle image de Monaco, loin des clichés habituels.
On découvre une Principauté jeune, dynamique, souriante, douée, solidaire et solaire !
Que du bonheur !

Ils m'ont presque donné envie de rentrer ... Enfin, disons que je vais être contente d'y passer une petite semaine avant de repartir à Bangkok !!!

Donc, chapeau bas et bravo à toute l'équipeα ALPHA x OMEGA Ω qui a fait un super boulot.
N'hésitez pas à partager la vidéo et à la faire connaître !






Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 avril 2014

Nos animaux et l'expatriation en Thailande. Part 2

On continue donc la note informative mais ludique ou pas sur nos poilus (pas mon Chéri hein!) et l'expatriation pour la Thaïlande.
(oui je sais j'ai juste mis 4 mois à écrire la suite de Part 1. Pour se rafraîchir la mémoire c'est ICI)




Donc on en était à l'attente de la réception du permis d'importer thaï .

Le mardi d'après, je n'avais toujours rien reçu alors j'ai d'abord envoyé un mail puis passé un coup de fil.
Je crois que les services administratifs sont un peu partout pareils dans le monde : les fonctionnaires se renvoient tous la balle et ce ne sont pas forcément des as de l'efficacité ... Je crois aussi que mon non-thaï n'a pas aidé. Heureusement que maman a passé un petit coup de fil et cinq minutes chrono après je recevais par mail le permis d'importer mes zanimos.

Donc étape n°9 : Réception par email du permis d'importer (1 par animal) délivré par les Services de Quarantaine. 

Le permis ne sera valable que sous réserve d'un certificat de bonne santé délivré par un vétérinaire et visé par la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations - ex Direction Départementale des Services Vétérinaires). 
Pour moi c'était à : 

La Préfecture de Nice, 
147 rue de Grenoble, 
06286 Nice Cedex 03
Tel : 04 93 72 28 00
Fax : 04.93 72.28.05

Le certificat délivré par les services de quarantaine thaï n'est valable que 45 jours (d'où l'importance de respecter les délais)




C'est pour le chat que cette période a été le plus difficile. Entre les cartons, les mouvements, les allers-retours chez le véto, il était vraiment pas dans son assiette. J'ai donc demandé conseil à son éleveur Martine qui a été formidable dans son suivi. Elle m'a conseillé une cure longue de Zylkène (à acheter chez le véto) : 2 semaines avant le départ et 2 semaines après l'arrivée + Feliway en diffuseur. Très facile d'administration (ouvrir la gélule et mélanger à la nourriture), mon petit chien en a aussi bénéficié.

Ça a beaucoup calmé et aidé Fellini mais il était quand même stressé.




Etape n°10 : 6 jours avant le départ , RDV chez le véto pour qu'il établisse le certificat de bonne santé. C'est un formulaire international, donc pas besoin de le faire traduire. Mes 2 bestioles étaient en bonne santé, hormis un coup de stress pour le chat qui se traduisait par une forte irritation par gratouillis intempestif sous le cou. Le véto lui a filé de quoi calmer l'irritation. 

Dans la foulée, prise de rdv avec la DDPP pour faire viser le certificat. 





Etape n°11 : RDV à la DDPP 4 jours avant le départ. Pas besoin d'emmener les animaux mais ne pas oublier les documents suivants : 

- passeport de l'animal
- certificat de bonne santé délivré par le vétérinaire
- copie du formulaire rempli pour les Services de Quarantaine thaïlandais
- Permis d'importer thai
- résultats sérologiques (ouf ... ils sont arrivés le matin même, donc s'y prendre à temps !)
Et voilou le certificat visé + attestation sanitaire attestant que le vétérinaire est agrée par la DDDP




Ouf ... mais c'est pas fini !!! Loin de là !!! 


Avant le départ préparer 3 dossiers

2 avec : 
copie de la page intérieure du passeport de l'animal mentionnant le nom, race, âge, sexe, numéro de puce 
- copies de toutes les pages de vaccins.
- copie du formulaire rempli et signé
- copie du certificat de bonne santé visé par la DDPP
- copie du permis d'importer thai
- copie de son passeport
- copie des résultats sérologiques 
- copie de l'attestation sanitaire
1 dossier servira de sauvegarde des documents au cas où. A garder à portée pendant le voyage. 
1 dossier sera à scotcher fermement sur la caisse/sac de l'animal avec toutes vos coordonnées. 

+ 1 dossier des "originaux" : passeport de l'animal, original du formulaire , copie du permis (vu que vous l'avez reçu par mail) , original du certificat de bonne santé, original de l'attestation sanitaire et original des résultats. C'est ce dossier que vous présenterez au guichet de la compagnie aérienne, aux douanes et à la Quarantaine à Bangkok. 

Pour rappel, j'ai voyagé avec Air France, je me suis donc aussi conformée à leurs conditions.
Voir ICI pour les conditions de transport.  
Vérifiez auprès de votre compagnie aérienne si il y a des conditions particulières. 


Hormis prévoir un billet d'avion qui me permette d'arriver un jour d'ouverture des Services de Quarantaine de l'aéroport de Suvarnabuhmi, il a fallu : 
- lors de la réservation ne pas oublier de spécifier que l'on voyage avec des animaux
- acheter un sac de transport pour le chien qui a eu le droit de rester avec moi en cabine
- acheter une caisse homologuée IATA (International Air Transport Association)  pour le chat qui a malheureusement du aller en soute vu sa taille et poids. On peut acheter la caisse directement sur le site d'Air France Shopping ICI
- Remplir le formulaire de transports d'animaux d'Air France  et le joindre aux dossiers. Formulaire c'est ICI

Comme je partais de Nice, il a aussi fallu prévoir suffisamment de temps d'escale pour récupérer le grand chat qui était en soute à Paris et refaire l'enregistrement avant le départ pour Bangkok. 

Le jour J fut épique ...

- 05h30 du mat une copine vient me chercher avec mes 2 grosses valises, 1 valise cabine, 1 gros sac à main, le chien dans son sac et le chat dans son immense caisse. Avant de partir j'ai donné une dernière dose de Zylkène aux 2. 
- 06h00 arrivée à l'Aéroport de Nice. Là il faut sortir ses propres papiers et les dossiers avec papiers originaux des bestioles. C'est un peu long, donc vraiment ne pas se pointer à la dernière minute !!!!
- Ensuite paiement des frais de transports des animaux au guichet dédié. Ce n'est pas fait avant car ils sont pesés à l'enregistrement. J'en ai eu pour la modique somme de 200€ par poilus ... Frais pour tout le voyage jusqu'à Bangkok. Garder précieusement le reçu ! 
- 06h30 amener le chat au bagages hors gabarit ... Ne vous inquiétez pas, une hôtesse vous accompagne pendant toutes ces étapes, pas de risques de se perdre (enfin ...ça a été mon cas. Je ne sais pas si c'est une généralité). Là ils bloquent la porte de la caisse avec des cerflex (lien en plastique) pour éviter tout risque d'ouverture intempestive. J'avoue que de voir la caisse du chat partir (sur un chariot pas sur le tapis roulant comme un sac hein !) m'a mis un sacré coup de pression ...Pauvre matou ...
- 07h on embarque avec petit chien dans l'avion.Chien qui doit rester dans son sac et sac aux pieds. Dès que je me suis assise j'ai demandé gentiment à une hôtesse si elle pouvait vérifier que le chat était bien à bord. Elle est revenue quelques minutes plus tard pour me rassurer et m'assurer que le commandant de bord avait fais le nécessaire : lumière et chauffage dans le compartiment pressurisé.

Je suis arrivée à Paris CDG à 08h40. Normalement les bagages suivent jusqu'à la destination finale et on a pas besoin de les récupérer. Sauf que ayant un animal à récupérer j'ai du faire la totale. J'angoissais un peu à l'idée de jouer à Tetris avec les 2 valises plus la caisse, mais un gentil agent m'a filé un coup de main et m'a aidée à tout mettre sur un chariot. 


Le chat était en forme mais stressé, tous ces bruits et mouvements n'étaient vraiment pas à son goût. Je me suis mise dans un café loin de la foule et pour le calmer j'ai mis quelques pschitt de Feliway dans sa caisse et j'ai sorti un grand foulard que j'ai placé sur la caisse pour assombrir un peu le tout (foulard qui est resté sur la caisse jusqu'à la fin du voyage) et quelques glaçons dans le compartiment à eau de la caisse  pour l'hydrater. J'ai passé pas mal de temps à lui parler quitte à passer pour une dingue, mais je voyais bien que ça le rassurait. 
Petit chien allait très bien, avant de repartir à l'enregistrement, je lui aies fais faire une dernière promenade dehors, parce que plus de 10h sans gambader ça allait être long ! 

- 11h00, ouverture de l'enregistrement. Et j'ai recommencé toutes les étapes (sans le paiement déjà effectué à Nice). Donc enregistrement, pesage et passage aux bagages hors gabarit. 
Je suis la première à pester sur le mauvais service, mais là je dois avouer que le personnel Air France et celui de CDG a été top ! Très gentil, aimable et doux avec les animaux. 
- Une fois Fellini parti avec le personnel d'Air France, j'ai mis une couche à charlotte histoire d'éviter qu'elle salisse son sac et qu'elle soit mal à l'aise pendant le voyage. 
- 13h Embarquement. Même démarche auprès d'une hôtesse et même réponse quelques minutes après, tout allait bien, le chat était bien à bord. 
- Et voilà c'était parti pour un long voyage de 10h. Charlotte a été top : pas aboyé une fois, sage, adorable comme à son habitude bien qu'elle ait passé l'essentiel du voyage à mes pieds dans un petit sac. Comme on a pas le droit de les sortir, je l'ai prise sur mes genoux régulièrement, dans son sac, mais j'ai ouvert la petite trappe qui m'a permise de lui faire des petites caresses et elle de regarder un peu autour. 

On ne dira pas à Air France que pendant le vol, je suis allée aux toilettes et que la Miss a profité que j'ai mal fermé le sac pour sortir ... Heureusement elle est venue dans la bonne direction ! J'ai donc vu un petit chien en couche descendre l'allée toute contente de me voir. Je vous explique pas comme je l'ai vite récupérée et remise dans son sac bien fermé cette fois !!! 

Allez ! on arrive bientôt au bout de l'aventure !! 

J'ai atterri à 07h du matin à Bangkok. A la sortie de l'avion un employé de l'aéroport m'attendait pour me dire que le chat avait été pris en charge et que je pourrais le récupérer aux bagages hors-gabarit face au tapis n°8. Je ne sais pas si c'est toujours au même endroit mais je pense que oui car c'est juste à côté des Services de Quarantaine. 
Passage à l'Immigration, récupération de mes valises puis je suis allée récupérer matou. Ça a été un gros moment d'angoisse, je ne savais pas dans quel état il serait. Mais en fait tout allait bien. Stressé, visiblement fatigué et à bout mais il allait bien. 

Etape n°12 : Passage au Service de Quarantaine. Le bureau est quasi en face du tapis n°13. 
J'ai sorti tous les papiers (dossier avec les originaux) et j'ai attendu que le fonctionnaire les vérifie tous. Je ne sais pas si c'est habituel mais il n'a pas sorti les animaux de leurs sacs et caisses pour les examiner, il a juste regardé rapidement si la race correspondait. Il ne m'a pas dit un mot, a rempli et tamponné pleins de papiers, m'a donné les originaux des permis d'importer et voilà ! 

Etape n°13 : Passage à la douane pour déclarer les animaux. J'ai payé 1000 Bath par animal, on m'a donné un reçu à garder précieusement avec tous les autres documents et ça y est les tracas administratifs étaient enfin terminés ! 


Après toutes ces péripéties, je suis tombée de soulagement dans les bras de Chéri qui m'attendait à l'arrivée. Un dernier voyage en van jusqu'à la maison et on a enfin pu libérer nos pauvres poilus qui ont bien eu du courage !! Mais ça ne c'est pas fait sans préparation non plus ! 
Chéri qui était parti 2 semaines avant moi pour s'occuper de la location de l'appartement a eu pas mal de choses à faire pour que tout se passe au mieux. Dès qu'il a eu les clés, il a mis du Feliway en diffuseur dans toutes les pièces, acheter litières, nourriture, croquettes, lit and co pour les que les animaux se sentent bien en arrivant. 
Comme on a un balcon communiquant avec la cuisine, il a fait percer et installer une trappe pour le chat, puis fais grillager la terrasse afin d'éviter tout accident ! 





Bref, aujourd'hui tout va bien pour Charlotte et Fellini, même si le chat a mis une bonne semaine à s'habituer (perte d'appétit, stress, peur du moindre mouvement). Ils vont bien et sont bien installés.

Donc l'expatriation avec les animaux c'est possible, mais ça demande de la préparation et le respect de toutes les étapes administratives pour éviter des mauvaises surprises. Bon courage à tous ceux qui tentent l'aventure, n'hésitez pas à me poser des questions si besoin !! 







Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 avril 2014

Bangkok avec des enfants - Siam Ocean World

Autant le reste de la Thaïlande je trouve que c'est une destination facile pour voyager avec des enfants, autant je trouve que Bangkok c'est un poil compliqué quand même.
Déjà parce que c'est quand même très pollué et même si parfois les gosses j'ai envie de les étrangler, leur remplir les poumons de dioxyde de carbone c'est moyen bof quand même.
Ensuite parce que la poussette c'est un peu mission impossible ici.

Mais bon, si jamais vous passez quelques jours à Bangkok avec des enfants, visitez Siam Ocean World. C'est vraiment un endroit parfait pour les p'tits bouts.
La preuve, j'y suis allée avec Chéri et mon papa, Grande Miss étant déjà repartie en France pour ses études ...


Donc, Siam Ocean World se situe au sous sol du centre commercial Siam Paragon, super facile d'accès donc par le BTS arrêt Siam, sortie n°5. Pour les tickets vous pouvez les acheter sur place et ainsi avoir le choix entre pleins (voire trop on s'y perd) de package différents ou les acheter online sur leur site.

J'étais pas super convaincue au début mais en fait c'est vraiment génial ! On ne s'y ennuie pas une seconde, tout est très bien expliqué, décoré, mis en scène.  Je m'attendais à un mini aquarium et en fait c'est super grand avec une partie aquarium pur, une autre style forêt vierge où il y avait entre autre mes copines les loutres (suis une super fan de ces bestioles !!! parfois je me prends pour une loutre...) et un immense tunnel pour une vue panoramique sur la poiscaille.













Voili, voilou ! visite incontournable avec les nenfants à Bangkok.

Je rappelle qu'il est interdit de nourrir les requins avec un de vos gosses même si il est très très très pénible. 
C'est mauvais pour la digestion des requins.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 3 avril 2014

Du Monde au Balcon. Interview de Manon.

Quand on a des supers copines qui osent tout plaquer pour monter leur propres boîtes, on applaudit des 2 mains et surtout on en parle.
Manon en fait partie. Manon, je la connais depuis très longtemps, on se suit de loin mais avec toujours beaucoup d'affection. C'est un peu une petite soeur pour qui on s'inquiète mais en même temps on sait qu'elle est forte, plus forte que beaucoup.


Ne trouvant pas de job passionnant , elle a crée sa propre agence de promotion de concert  : Du Monde au Balcon , il y a peu et organise des concert en collaboration avec le bar Le Bootleg dans le XI arrondissement à Paris près de Bastille.

 Du Monde au Balcon

Comme je suis une grande fainéasse, je profite du très bon article fait par ZikCard pour vous présenter cette formidable jeune femme.





Thomas Khan 






Pour ceux qui ont la chance d'être à Paris, tenez vous au courant des prochains concerts grâce à FB. Si vous aimez la bonne musique, vous êtes entre de bonnes mains, Manon est née dans la Musique et je connais peu de personnes avec sa culture musicale.
Pour liker Du Monde au Balcon c'est ICI

Le prochain concert c'est le 17 avril  à partir de 20h30, et en plus c'est gratuit !


Au fait, si vous voyez Manon, chantez lui "It's a small small world" de ma part. Je sais qu'elle adooooore cette chanson.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 2 avril 2014

Un weekend à Hua Hin, Thailande.

Bangkok c'est une ville folle, frénétique, tentaculaire, où tout va à 100 à l'heure sauf les voitures qui ont tendance à faire du sur place avec la circulation monstre (encore que j'ai déjà eu droit  plusieurs fois au taxi qui fait du 90 km/h en pleine ville en mode gymkhana ... bonjour la crise cardiaque ! ).

Alors, parfois, on a besoin de s'en échapper, de respirer de l'air pur, de voir un horizon pour ne pas péter un câble !
Une des destinations les plus proches et pratiques c'est Hua Hin, à environ 200 km de Bangkok. C'est une station balnéaire historique, fréquentée par les Thaïlandais, beaucoup d'habitants de Bangkok qui viennent le temps d'un weekend, et la famille royale depuis plus de 100 ans.Il y aussi beaucoup de touristes scandinaves et germaniques, ça prend parfois l'aspect de fête de la bière avec que des blonds ...
Pour l'instant les plus belles plages que j'ai pu voir en Thaïlande étaient vers Ao Nang dans la baie de Phang Nga mais Hua Hin possède une très longue plage avec cocotiers, très agréable pour flâner et c'est tout proche de Bangkok.
Nous nous y sommes déjà échappé 2 fois pour des weekends farniente bien reposants, échoués comme des gros lézards au soleil.


Les amateurs de Kite Surf se régaleront ici ! 


POUR Y ALLER

- la location de voiture.
La route n'est pas désagréable mais elle demande une attention de tous les instants car les thaïs ne sont pas exactement voire pas du tout des bons conducteurs  ... Quand ils ne roulent pas vite et mal, ils ignorent purement et simplement le code de la route le plus basique. Bref, mieux vaut avoir le coeur bien accroché et surtout ne pas prendre la route fatigué.

- le train.
Le voyage en train est  agréable et dure théoriquement 3h20 heures (on a eu 1h de retard), mais comme il y a que 2 wagons pour le train de 08h du matin pour Hua Hin, mieux vaut réserver à l'avance. Comme il n'y a pas ou plus de site de réservation online, il faut se rendre directement à la gare centrale de Bangkok : Hualumphong (facile pour y aller, métro MRTstation Hualamphong, sortie n°2). Pour réserver, s'adresser aux guichets 3 à 11, s'est assez simple et rapide. Je crois savoir qu'il y a des agences qui peuvent s'occuper des réservations mais je ne les aie pas testé.
Dans le train c'est clim à fond version congélateur. Prévoyez un pull pour ne pas mourir de froid.
Ce qui est sympa, c'est que dans le prix du billet (env. 480 Bath/personne l'aller) est inclus les rafraîchissements et des snacks. Une hôtesse passe régulièrement dans les rangs pour proposer des boissons, chaudes, des jus de fruits ou de l'eau accompagné de cookies et même d'un repas complets.
Ok c'est pas version gourmet mais c'est pas mal et ça vaut mieux que le sandwich tout mou, dégueulasse (le qualificatif du Ministre Bricq se prête bien là - vous voyez je suis de temps en temps l'actualité frenchie)  et hors de prix de la SNCF.
L'intérêt est bien sûr de voir les paysages mais aussi d'arriver dans la gare de Hua Hin qui est un vrai petit bijou.







Il y a aussi le minivan, le bus et l'avion, mais j'ai pas encore testé (pas du tout envie d'essayer les 2 premières options d'ailleurs, je tiens à la vie ...). 

LES HOTELS 

La première fois à HuaHin nous avons séjourné à l'Amari de Hua Hin.
Très chouette hôtel d'assez haut standing avec surtout une incroyable et immense piscine pour barboter toute la journée. Il y a plusieurs restaurants dont le Reef Deli qui sert de délicieuses pâtisseries !
Le seul inconvénient est qu'il ne soit pas près de la plage bien qu'étant sur la route longeant la mer.







La deuxième fois (le weekend dernier donc) nous avons voulu faire un séjour de pur farniente. Un weekend à ne rien faire d'autre que siester, boire des cocktails, bronzer, nager et ... nan on est dans un blog généraliste non interdit encore aux moins de 18 ans ; ) mais on voulait surtout se R.E.P.O.S.E.R !!!
Le Centara Grand Beach Resort est un magnifique hôtel d'architecture coloniale articulé autour d'un immense jardin. C'est en fait le plus ancien hôtel de Hua Hin, ayant été construit en 1923 et il a gardé tout le charme et la quiétude le cette belle époque. L'accueil et le service sont exceptionnels, les chambres très agréables (demander les parties rénovées) et le complexe offre pas moins de 4 grandes piscines. Ainsi, même si l'hôtel était plein ce weekend on a pas eu l'impression du tout d'être envahi de monde.
Si vous y allez, profitez du High Tea Buffet dans l'après midi. Le salon de thé est super agréable, avec une vue magique sur les jardins, les oiseaux et les écureuils (voui voui comme dans un Disney).
L'hôtel est au bord de la plage. Le moment idéal pour en profiter c'est vers 16-17h pour une longue promenade romantique à pied et même à cheval.
Bref, on a y a passé un merveilleux weekend très reposant dans un cadre magnifique. On y retournera avec beaucoup de plaisir !

Accro aux Mango shake !!






Une jolie attention - on leur dira pas que c'était notre anniversaire de rencontre et pas de mariage. Pas grave le gateau était trop bon ! 




LES VISITES 

Pour être honnête, on pas visité grand chose. Hua Hin représente pour nous plus une destination de repos et de relaxation et moins de visite. J'étofferai cette partie si je suis amenée à visiter d'autres lieux. 

- Le Marché de Nuit : situé en plein centre ville, il est représentatif des marchés de nuit que l'on trouve à Bangkok ou ailleurs sur les îles. Des stands de nourriture, des fringues pas chères, des gadgets marrants et des contrefaçons. Sympa si on n'en a jamais fait mais répétitifs à la longue.

- Le Marché Cicada. Assez récent et situé à l'autre bout de la ville (c'est pas non plus très loin, 5 mn en tuk tuk), le marché Cicada est essentiellement fréquenté par les Thais. Je n'y aie vu que très peu de touristes et pourtant il a un charme fou. Il fait la promotion d'artistes locaux et l'ambiance y est très très sympa, entre créateurs branchés et artistes talentueux. Il y a souvent des groupe live de très bonne qualité, mi jazz mi pop anglo-thai. C'est une des raisons pour lesquelles je reviens à Hua Hin avec plaisir. Attention ouvert uniquement le vendredi, samedi et dimanche. 


Pas l'air très content le monsieur ... 

- Les Hua Hin Hills Vineyards autrement dit les vignobles locaux. Membre du mouvement New Latitudes Wines qui a pour but de cultiver des vignes sous des latitudes inhabituelles, ils produisent plusieurs vins de bonne qualité (surtout les blancs). Ce n'est pas encore exceptionnel mais ils se défendent bien. On peut faire une visite guidée gratuite des vignobles et déjeuner dans l'excellent restaurant à tendance italienne. Très intéressant et agréable. Le seul regret est que la dégustation ne se fasse pas en compagnie d'un sommelier mais avec un barman qui vous file des descriptifs sans rien expliquer vraiment. 

Papa qui profite  du lieu ; ) 

Nan nan c'est pas la Toscane ! 



Pour ce qui est des restaurants, on a surtout mangé dans ceux de nos hôtels. donc je ne pourrai pas vraiment vous conseiller. Les rares où nous sommes allés en bord de mer étaient des vrais pièges à touristes avec une cuisine thai fade et de médiocre qualité. Mais je ne désespère pas de trouver de bons restaurants, il parait que Hua Hin est réputée pour ses fruits de mer et ses poissons, donc on va bien finir par trouver des restos sympas !

Bref, voilà. Hua Hin c'est la destination idéale pour un weekend hors de la bouillonante Bangkok. Plus calme, moins touristique (attention ça l'est quand même, ne vous attendez pas à être seuls ! ) que les îles, c'est un super lieu pour déconnecter et se reposer !


Rendez-vous sur Hellocoton !