lundi 31 août 2015

Le shopping à Bangkok.

En ce moment, j'ai graaaavvvvveee envie de faire du shopping.
J'ai envie de me refaire une garde robe, j'ai envie d'acheter des bottes, des pulls, des beaux manteaux, des robes, etc.

Illustration : Pénélope Bagieu

J'ai envie de fringues d'hiver, sauf que si je fais ça je vais créer un lac de sueur sur mon passage.
Bah ouais, j'ai la chance de passer mon année avec un bon 28-30 °C de moyenne, mais parfois l'appel du froid se fait sentir.

Bref, des endroits pour faire du shopping, c'est pas ce qu'il manque à Bangkok. Mais il faut savoir où aller en fonction de ce que l'on veut et de ses moyens.
Voici donc pour toi, cher lecteur et chère lectrice, un petit guide du shopping à Bangkok. Pour faire simple, je classe par station de Skytrain (BTS).

SHOPPING à BANGKOK


BTS SIAM





Pour qui : la clientèle (très) aisée locale et internationale, les gourmands, les curieux. 
Marques internationales. 
Budget : moyen à haut voire très haut.

L'endroit le plus instagrammé de la Terre est un temple au shopping et au luxe. C'est à voir pour le côté complètement dingue : il y a peu de centres commerciaux dans le monde où vous trouverez des concessionnaires Rolls, BMW, Porsche, Maserati etc à l'intérieur même.
Toutes les grandes marques internationales sont présentes : Chanel, Hermes, LV, D&G ... Super pour faire du lèche-vitrine mais tout de même un peu hors de portée pour des bourses lambda. 
Pour du shopping un peu plus raisonnable, vous avez la partie Department Store avec un mélange de marques thaïes haut de gamme et des marques internationales. 

Siam Paragon vaut surtout le détour pour : son cinéma, son aquarium génial pour les enfants (et les adultes. Voir l'article ICI), son impressionnant supermarché et son food court de folie(étage composé uniquement de restaurants) ! Il y a beaucoup de choix et de cuisines différentes.




Pour qui : la clientèle jeune et branchée locale. 
Marques locales pointues. 
Budget : moyen à haut.

Situé juste en face de Siam Paragon, Siam Center est l'endroit idéal pour ceux qui recherchent des fringues design de marques locales. Ici, c'est très branché, très pointu mais pas non plus hors de prix. Si vous recherchez une mode que vous ne trouverez pas ailleurs et voulez dénicher la pépite fashion, c'est ici qu'il faut venir. 
Je dis que c'est pour la clientèle locale, parce que tout est fait pour des tailles thaïes ... oui je me marre tout seule. Mini tour de taille, mini poitrine, mini tout quoi !
C'est dommage parce qu'il y a vraiment des marques tops et très très originales ! 
Le food court est pas mal aussi mais rien à voir avec son voisin. 


SIAM SQUARE : 

Pour qui : la clientèle jeune et branchée locale. 
Marques locales. 
Budget : petit à moyen.

Si vous êtes à Siam Center ou Siam Paragon, prenez la passerelle du BTS et passez de l'autre côté de la rue. Siam Square c'est un peu comme Siam Center mais en moins cher et un peu désorganisé. Il y a des stylistes locaux pour une clientèle branchée et jeune. C'est un ensemble de plusieurs pattés de magasins indépendants. Il faut un peu chercher mais vous pouvez y trouver des petites perles. 
Aussi, si vous cherchez des dentistes pour des soins de qualité et peu chers, vous en avez pleins pleins pleins là ! 
Ils viennent aussi d'ajouter un centre commercial qui s'appelle Siam Square One quasi par-dessus tout ça. Mais je n'y suis pas encore allé, donc je ne peux vous renseigner. 




Accessible par Siam Center par une passerelle. En travaux actuellement jusqu'en 2016. Je n'y allais que pour aller chez LOFT, magasin de gadget/papeterie/bidules en tout genre et un magasin de Converse (des vrais). Peut-être que sa rénovation le rendra plus attractif.



BTS NATIONAL STADIUM 




Pour qui : les touristes, les backpackers. 
Pas de marques. Beaucoup (essentiellement) de contrefaçons. 
Budget : petit.

On y trouve de tout et surtout de la contrefaçon.
Immense centre remplis à ras bord de magasins de fringues, d'électronique, de souvenirs, de bijoux ... Parfait pour les touristes pas très regardants sur l'authenticité du produit mais qui veulent faire des pseudos bonnes affaires. Méfiez-vous du téléphone ou du gadget pas cher, il risque fort de vous exploser dans les mains. 
C'est personnellement un endroit que je déteste et je n'y vais que contrainte et forcée (pour changer une vitre d'Iphone cassée, pour voir les imprimeurs pour des cartes de visites etc).
Je n'aime pas parce que j'ai l'impression de voir 1000 fois la même boutique sous des mauvais néons. J'en ressors en général crevée et énervée ... 


BTS CHITLOM



Pour qui : Clientèle locale et internationale, les gourmands. 
Marques internationales. 
Budget : moyen.

Central World a longtemps été considéré comme le plus grand centre commercial au monde. Il englobe Zen et Issetan dans ses locaux. En revanche je ne sais pas s'il est toujours le plus grand. 
Il a pas mal souffert d'un incendie lors des manifestations en 2008 et les magasins ne sont plus très originaux. Si vous voulez du Zara, H&M, forever21 etc, allez-y les yeux fermés. Si vous cherchez quelque chose de plus original, laissez tomber, c'est du pur mainstream ici.
Mais pour nous expats qui ne faisons pas la taille thai, c'est bien pratique ! 

Central World vaut le coup aussi pour son food court et son cinéma. 

Autour de Central World, vous avez aussi Gaysorn, Central Chitlom ou Erawan. Malgré des petites rénovations, cela reste des centres commerciaux vieillissants et sans grand intérêt. 

BTS PLOENCHIT




Pour qui : Clientèle locale et internationale branchée, les gourmands. 
Marques locales et internationales. 
Budget : haut à très haut.

Central Embassy aurait pu être un très beau centre commercial. Au niveau architecture il est vraiment pas mal du tout mais voilà ... 
Mauvaise répartition de l'espace, des finitions plus que bof à cause d'une ouverture précipitée, des marques certes au top et introuvables ailleurs à Bangkok (John Varvatos, Louboutin ...) mais trop haut de gamme.
Du coup, devant le peu d'affluence, Central Embassy a hérité du surnom de Central Empty ...
Même quand il y a du monde on dirait qu'il est vide tellement les espaces sont immenses. 
La seule chose qui le sauve (et encore) c'est ses restaurants et son food court au sous-sol, qui est présenté comme une version idéalisée et design d'un marché street food thaïlandais. 
Comme il y a souvent des mini-évènements (défilé, ouvertures, vernissage), vous pouvez y croiser la clientèle thai ultra branchée très haut de gamme (des stars de la mode, du cinéma et de la TV ...)

BTS ASOKE



Pour qui : Clientèle locale et internationale, plutôt jeune., les gourmands 
Marques locales essentiellement. 
Budget : petit à moyen.

Terminal 21 a pour thème les aéroports. Tout y est donc siglé comme si vous vous retrouviez dans un terminal d'aéroport. Chaque étage porte le nom d'une ville (Paris, Rome, Londres, Tokyo, Istanbul, San Francisco) et a sa spécialité (fringues homme pour Londres,fringues femmes pour Tokyo, maroquinerie et bijoux pour Istanbul ...). Les marques sont plutôt locales, et à petit budget. Les ados adorent cet endroit !  Par contre, c'est aussi tailles thais ici. Mais vous pourrez y trouver des accessoires très originaux et sympas.
C'est probablement le centre où je passe le plus de temps. Il faut dire qu'il est juste à côté de chez moi. Il y a un ciné bien sympa, 2 étages de restaurants pas mal et un supermarché au sous-sol qui me convient bien.

A noter aussi que vient de s'ouvrir dans Terminal 21, un restaurant de Dim Sum (bouchées vapeurs) : Tim Ho Wan de Hong Kong qui a la particularité d'être le 1 étoile Michelin le moins cher au monde ! Il y a beaucoup de monde pour l'instant, mais je ne manquerai pas d'aller l'essayer (qu'est ce que je ne ferai pas pour mes lecteurs !!!).

BTS PHROM PHONG



Pour qui : Clientèle locale, expats japonais et clientèle internationale, les gourmands. 
Marques internationales branchées. 
Budget : Moyen à haut voire très haut.

C'est le dernier arrivé et il frappe fort. Avant il y avait juste Emporium, centre vieillissant et peu intéressant. En un an, il ont mené des grands travaux de rénovation, mais aussi de construction avec EmQuartier et dans 1an et quelques,, est annoncé EmSphère. Le complexe s'appelle EmDistrict et il est tellement immense qu'il y avait même des rumeurs que le nom de la station BTS soit renommée EmDistrict.
Pour ce qui est de EmQuartier c'est une belle réussite architecturale. Le bâtiment est impressionnant et en impose. A l'intérieur on s'y perd un peu entre les différentes tours reliées par des passerelles, mais perso j'aime beaucoup. Le jardin au 5ème étage est une petite bouffée d'air avec une vue de dingue et de là on accède aux restaurants construits en hélice autour d'un puit de lumière. Il y a un choix impressionnant de concepts plus beaux les uns que les autres, la seule difficulté est de choisir où déjeuner.
Au sous-sol vous avez un autre étage de restauration, des chaînes pour les plus petits budgets mais très sympa aussi.


En terme de magasins vous avez de tout. Du très très branché, du mainstream, de l'exceptionnel, du tout public ... Bref, ils ratissent large.
Attendez vous à croisez de véritables OVNIS : des mecs mais surtout des nanas qui ont l'air de sortir d'un film ou d'un défilé, tellement ils sont parfaitement habillés/coiffés/lookés et surtout d'une classe dingue ... C'est assez époustouflant, et pour quelqu'un qui imagine que la Thailande c'est juste les plages/shorts/tongs, il se prend une sacré claque là. 

C'est un quartier qui est en pleine expansion et qui deviendrait probablement le nouveau centre de Bangkok si Siam n'avait pas l'avantage d'être une connection entre les lignes de BTS. Phrom Phong regorge d'une multitudes de boutiques et de restaurants super sympas, et est le fief des expats japonais. 

BTS MOCHIT

CHATUCHAK MARKET (aussi appelé JJ Market)


Pour qui : les touristes, les backpackers, la clientèle locale. 
Budget : petit.

L'incontournable et immense marché du weekend. Parfait pour dénicher des souvenirs, des fringues pas chers et se balader. J'en parle ICI.
Attention il est facile de s'y perdre, mais c'est aussi le but. Ici on marchande, on fouille et on espère tomber sur le cadeau sympa à ramener. Sachez toutefois que ce sont les mêmes produits que vous retrouverez dans les boutiques souvenirs des îles. Rien de super original donc. 
J'aime bien y aller de temps à autre, mais si j'y vais, c'est en général parce que j'ai des amis qui sont en visite ici.


BTS SAPHAN TAKSIN + navette gratuite



Pour qui : les familles avec enfants, clientèle locale, les touristes et les gourmands. 
Petit à moyen budget. 

Asiatique, c'est un peu la version propre et organisée de Chatuchak. Ce sont des anciens entrepôts qui ont été rénovés et qui regorge de restaurants et de boutiques.
C'est un endroit très agréable pour faire un peu de shopping souvenir, pour se balader tranquille en famille , pour faire un tour de grande roue, pour profiter des nombreux restaurants. 
Une petite pause tranquille mais très sympa au bord du fleuve.

Pour y aller c'est assez simple, BTS Saphan Taksin puis navette gratuite à l'embarcadère pour y aller (ouvert à partir de 17h par contre). 


SHOPPING GADGETS/ELECTRONIQUE/CAMERA


Avec le taux de change et la différence de taxes, il peut-être intéressant d'acheter des produits IT. Attention cependant aux (nombreuses) contrefaçons, aux garanties inexistantes, aux produits qui viennent d'un marché gris ... Bref, faut faire gaffe, mais ça peut-être intéressant.



C'est un peu le MBK de l'électronique. On y trouve tout et n'importe quoi. Il y a des boutiques très bien mais il y a surtout beaucoup de choses qui proviennent dont on ne sait où ! C'est assez bordélique et au bout de 10 minutes on a l'impression que tout le monde vend exactement la même chose. N'hésitez pas à marchander.
Mais ça vaut le coup. On y a acheté les écrans pour nos ordis, des pièces de rechange (disques durs, carte mémoire ...), des gadgets (ventilos pour refroidir les ordis), etc.

Pour y aller : BTS Chidlom puis taxi. Ou taxi directement.




C'est la version organisée de Pantip et on a pas trop l'impression de se faire arnaquer. Moins grand mais avec un choix plus distinct et moins confus. On y marchande aussi moins mais c'est possible. 

Depuis que j'ai découvert, je préfère nettement ! 

Pour y aller : MRT Rama 9


Je vous parlerai dans un autre article des petits marchés comme Talad Rot Fai (j'adore !!!) ou celui de Sampend dans Chinatown. 

Allez ! Bon shopping !!!!! 




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 août 2015

Portrait d'expat : Cynthia, étudiante à l'école Vatel de Bangkok.

Bon, on ne dira pas que l'ambiance est au beau fixe ici après l'attentat. Mais la vie reprends. 
On sent une petite nervosité, surtout dans les transports en commun, les regards se portent souvent vers un sac/une valise, un chouia plus de contrôle (j'ai dis un chouia plus, c'est pas vigipirate non plus hein ...), un poil moins de monde dans les centres commerciaux.

Mais la vie a repris, le sourire revient, l'insouciance aussi. Et donc Lini's Choice revient aussi à ses moutons. Ce n'est pas dans mes habitudes de me morfondre et de broyer du noir. Il était important pour moi de relayer des infos sur la page FB,  sans trop de pathos et sans l'excès qui caractérise les médias qui aiment le sensationnel.

Donc voilà. On recommence avec le portrait d'expat de Cynthia ! Cynthia fait partie des personnes que je dois aussi rencontrer IRL (avec Lionel, Elodie, Louis-François, Romain etc ). On a échangé sur FB et je me suis rendue compte que nous avions un parcours professionnel en commun : l'hôtellerie. Je ne vais pas encore lui raconter toutes les horreurs du métiers, je veux pas encore la dégouter ; )

Merci à Cynthia d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Et promis on s'organise une rencontre bientôt !!!!!!

PS : toi lecteur en Australie ou avec des supers potes au pays des koalas, si tu recherches une super stagiaire à partir de Janvier 2016 pour un minimum de 2 mois, sache que Cynthia est au top !!!! N'hésites pas à m'envoyer un mail à linischoice@gmail.com et je lui transmettrai !


Portrait d'expat : Cynthia, étudiante à Bangkok


- Qui es tu, d'où viens-tu?
Je m'appelle Cynthia et je suis actuellement étudiante en management hôtelier à l'école Vatel de Bangkok. Grande fan de gastronomie, de voyage, de yoga, et de soins naturels. Je jongle entre mes cours, mes stages (d'ailleurs je suis en pleine recherche là), mon yoga et ma cuisine où je passe le plus de temps. J'essaye d'avoir une vie saine et équilibrée dans cet emploi du temps de folie.  



En ce moment je m'intéresse beaucoup à l'Ayurveda, au slow cosmétique ainsi qu'au régime Vegan. Je pense aussi à monter un blog pour pouvoir partager mes expériences que ce soit de voyage ou bien de style de vie.


Je suis née et j'ai grandi à Paris mais j'ai en réalité toujours détesté cette ville. Mes parents m'ont habitué à voyager dès mon plus jeune âge et Paris me semblait ennuyante, monotone et terne par rapport à tout ce que le monde pouvait m'offrir. D'ailleurs pour la petite histoire on a retrouvé des vidéos de moi bébé à Bangkok, la vidéo a été filmée dans mon quartier actuel. Comme quoi c'était sûrement ma destinée !
- Pourquoi t'être expatriée en Thaïlande?
Mon expatriation a été un peu un concours de circonstances. Après mon bac j'ai étudié 2 ans l'architecture et le design industriel à Paris. La quantité de boulot a eu raison de mon faible corps et j'ai donc arrêté. Au bout d'un moment ma mère m'a posé un ultimatum. Il fallait que je fasse quelque chose et pour elle ce qui me correspondait le mieux c'était immobilier ou hôtellerie. Je ne me voyais pas rester en France, je m'y sentais mal et j'adore voyager donc pour moi c'était tout choisi. En regardant le site de mon école j'ai découvert qu'il y avait un campus à Bangkok. J'ai du coup sauté sur l'occasion. On connaissait déjà la Thailande, mes parents avaient déjà à l'époque une maison à Koh Samui et avaient des contact ici. Ça leur a fait beaucoup moins peur de me voir partir dans ces conditions. 


- Quelle est ta profession?
Pour l'instant je suis encore étudiante. Il me reste 4 mois de cours et un stage à trouver ( que j'aimerai faire à l'étranger). Mon cursus scolaire requiert des stages tous les ans. J'ai eu le privilège de travailler pour des hôtels de luxes en Thailande et en France comme le Péninsula, le Plaza Athénée ou bien le Westin.
Concrètement je préfère être en stage plutot qu'en cours. Ca peut paraître étrange mais j'adore ce style de vie professionnelle avec des horaires chamboulés. On y rencontre aussi des gens formidable que ce soit en terme de clients ou collègues. Je ne regrette aucunement mon choix.
- Où habites tu et pourquoi?
J'habite à Bangkok. Dans le quartier de Klong San. Pour faire simple mon immeuble est sur les bords du Chao Phraya et mon voisin le plus proche est le Peninsula.


Lorsque je me suis installée je ne connaissais pas beaucoup les différents quartiers de Bangkok. Je voulais être à côté d'une station de BTS (indispensable pour la Parisienne que j'étais) et en même temps pas trop trop loin de Talingchan où se trouve mon campus. Depuis mon installation, il y a 4 ans, j'ai bien sûr déménagé et suis maintenant propriétaire.
- Qu'est ce qui te plaît en Thaïlande?
La Thailande était pour moi une destination de vacances à la base. Tout comme mes parents je suis tombée amoureuse des paysages et de la "gentillesse" des Thais.
J'adore la nourriture thai que je trouve l'une des plus saines et j'adore la nourriture épicée, donc je suis comblé ici.


Ce que j'apprécie le plus à Bangkok c'est l'ambiance de la ville. C'est une métropole hyper active, immense où on se perd facilement. On y trouve de tout et partout et j'aime ce principe de sectorisation par quartier (genre la rue des tissus, le quartier "hipster", le quartier de Siam pour les centres commerciaux). C'est vraiment très pratique. Bien que immense et survoltée, Bangkok reste très traditionnelle et petit village. J'achète mes légumes chez une petite vieille dans la rue qui me reconnaît et me prépare mon petit panier lorsqu'elle me voit arriver. Bangkok c'est mon chez moi. J'y ai établi ma vie d'adulte, j'ai ce petit pincement au coeur à chaque fois que je la quitte.
- Qu'est ce que tu aimes moins?
La mentalité des Thais me gène beaucoup. Déjà, au niveau professionnel, ils sont très protectionnistes et nous voient comme une menace. Les Thais sont aussi très communautaires et ne feront jamais l'effort de vous intégrer. Ils ont un côté très français aussi dans le sens où ils se trouvent mieux que tout le monde et ne font pas d'efforts (NDLR : contente de ne pas être seule à avoir trouvé un parallèle ! ).
Ce qui me manque ici c'est pouvoir avoir une vie stable, de "vrai" amis et non des gens qui viennent pour faire la fête ou se poser ici pour quelques mois. À 26 ans la plupart des gens pensent surtout à s'amuser surtout lorsqu'ils décident de partir en Thailande.

- La Thailande du long terme?
Et bien oui et non.
Je recherche actuellement un stage de 6 mois en management hôtelier en Australie. D'ailleurs si vous avez des contacts je suis preneuse Ce stage me permettra de valider mon cursus et je compte à la suite du stage m'installer en Australie. Donc je dirais du court terme vu que mon stage est dans 4 mois.
Mes parents ainsi que mon petit frère se sont installés en Thailande un an et demi après moi. M'ayant vu heureuse et épanouie ils ont décidé de sauter le pas. Mes parents ont pris une retraite anticipée et se sont installé dans le sud de l'île de Samui. Mon frère est quand lui à Bangkok en première année de management hôtelier à l'école Dusit Thani. De plus je suis propriétaire de mon appartement ici donc je ferai des allers retours et la Thailande restera mon chez moi je pense.


- Des conseils pour l'expatriation?
Mon parcours est un peu différent car je suis sous un visa étudiant. Malgré ça j'ai eu le droit à pas mal de couac. 
Déjà bien vérifier les types de visa et se renseigner auprès de tous les organismes et ambassades.
Une expatriation ça se prépare!
Psychologiquement je pense qu'il faut aussi pouvoir tenir le choc surtout lorsqu'on arrive sans rien dans un pays à la culture totalement différente et où l'on ne parle pas la langue.
Il ne faut pas se préparer à être accueillie comme le Messie et avoir un estomac bien accroché au niveau des épices, des odeurs et de la street food
Ah et mon dernier conseil: partager et échanger avec les gens. 
Que ce soit des thai ou bien des étrangers. Ce sera votre meilleur source d'information.


Merci beaucoup Cynthia !!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 août 2015

Bangkok I love you.

J'ai pas le temps. 

En ce moment je ressemble au lapin d'Alice à courir tout le temps en chouinant "en retard en retard je suis en retard". 
J'ai pas le temps d'écrire. 
J'ai pas le temps d'enfin rencontrer IRL d'autres expats (Louis-François, Élodie, Lionel, Caroline ... promis on se voit bientôt ! )
J'ai pas le temps de me détendre. 
J'ai pas le temps de prendre un weekend. 
J'ai pas le temps de prendre le temps. 

Je ne vais pas me plaindre. On a mille projets en route et bien évidemment tout se met en place en même temps. Ce ne serait pas drôle sinon. 

J’ai pas le temps de vous parler de mes voyages à Singapour, Penang, Kuala Lumpur, Vientiane ... 
J'ai pas le temps de partager mes ballades à Bangkok. Pas le temps de vous dire à quel point je l'aime cette ville. 
Il y a bien sur plein de choses qui m'horripile hein ! 

Je n'aime pas marcher sur un carreau bancal qui m'éclabousse d'eau bien dégueu qui pique la peau ...  
Je n'aime pas suer à longueur de temps. 
Je n'aime pas avoir l'air d'une clocharde sous prétexte de m'habiller léger et qu'ici, sorti de la taille 34 et des trucs super girly et pastel, c'est compliqué. 
Je n'aime pas me faire aborder par les vendeuses d'un centre esthétique qui veulent me débarrasser de mes taches de rousseur. 
Je n'aime pas ces mêmes vendeuses qui devant mon refus catégorique veulent m'enlever ma graisse (bon ça ok mais faut pas me faire sentir que je suis une grosse vache)
Je n'aime pas ne plus porter de talons. 
Je n'aime pas devoir systématiquement jouer à la roulette russe avec les taxis. 
Je n'aime pas devoir téléphoner pour prévenir que j'ai envoyé un mail. 
Je n'aime pas devoir relancer 50 fois une société pour avoir un devis. 
Je n'aime pas l'administration Thaï avec ses règlements à la tête de la personne et au bon vouloir du fonctionnaire. 
Je n'aime pas que ma vie se résume en ce moment au carré (bon c'est pas un carré, mais c'est une forme plus ou moins géométrique ) maison, bureau à 20m, villa market pour les courses à 200m, terminal 21 à 500m pour le ciné , parce qu'on est débordé. 
Je n'aime pas rester affalée à la maison le weekend parce que j'ai pas le courage d'aller affronter la chaleur et qu'on est trop épuisé par notre semaine. 
Je n'aime pas que mes copines me manquent même si une en particulier en est déjà à sa 4ème visite et qu'elle me fait un bien fou et qu’il y en a une autre avec qui je converse quasi quotidiennement sur FB (pas des trucs supers intelligents je vous rassure ...).


Je n'aime pas être loin de ma fille. Je n'aime pas la voir grandir, faire sa vie loin de moi. Je n'aime pas ne pas pouvoir la serrer dans mes bras. 
Je n'aime pas qu'elle me manque à un point aussi douloureux. 

Et pourtant ... 
Bordel que je l'aime cette ville. 
J'ai bien dit ville. Pas les plages, pas la campagne, pas les iles, pas la province, pas le nord, pas la merveilleuse authenticité de ce pays. 
Nan. J'aime Bangkok. 
J'aime sa folie, sa démesure, son extrême modernité, son extrême authenticité, ses excès, son brouhaha constant, sa jungle de béton, ses contrastes, sa population ! 
Des gens qui peuvent être tellement énervants, horripilants, casse-bonbons, butés, têtus comme des mules, franc au point d'en être insultants ! 
Mais des gens qui sont aussi si touchants, si souriants, si ouverts et accueillants, si débordants d'énergie et d'envie d'aller de l'avant. 

Des gens qui ont été touchés de la façon la plus horrible qui soit. En plein cœur de la ville, dans un lieu hautement touristique, mais un lieu de recueillement avant tout, un lieu devant lequel des milliers de gens passent chaque jour.
Touchés par des connards grotesques. Pour quelle raison et qui ? On s'en fout. Rien ne peut jamais justifier de tuer ainsi. Quel que soit la ville, le pays, la religion, la race ou toute autre soi-disant raison à la con.
Parce qu'il n'y a rien de rationnel là dedans. On veut essayer de comprendre, mais on ne comprendra jamais les soi-disant motivations de ces connards. 

Je ne sais pas quelles seront les conséquences de ces actions, si on saura qui/pourquoi/comment. Je ne sais pas si ça va continuer, s'il va falloir se planquer, s'il va falloir devenir complètement paranoïaque. 

Tout ce que je sais c'est que nous on est là. Et qu'on y reste. Qu'on ne cèdera pas à la panique ! Qu'on ne laissera jamais des connards nous dicter notre conduite ! 

Parce que Bangkok on l'aime. 
Parce que Bangkok nous fascine. 
Parce que Bangkok, c'est la maison. 






Rendez-vous sur Hellocoton !