lundi 29 septembre 2014

Petit bilan de la vie d'expat à Bangkok -

Je profite d'une mini accalmie pour enfin blogguer un peu. As usual, j'alterne des périodes où j'ai le temps d'écrire et d'autres où j'ai même pas le temps de jouer à Candy Crush (oui je sais ... le drame absolu).

En ce moment c'est un peu la folie ici. J'arrête pas. Pas une seconde. J'arrive tôt pour bosser et repars de plus en plus tard. J'ai même bossé ce weekend. Le pire c'est que je m'éclate ! ça ne me dérange même pas. Même si parfois le corps me dit un peu stop.
Comme là ... suis dans notre bureau, il est 19h15. Mon cerveau n'enregistre plus rien. Du coup je suis affalée dans le canapé et je m'occupe enfin de mon blog.
N'extrapolez pas en disant que ça se sent que je n'ai pas besoin de mon cerveau pour le blog ; ) 

J'ai peine à croire que cela fait déjà 9 mois que je vis à Bangkok. C'est passé tellement vite !!!! J'ai l'impression d'être arrivée hier et en même temps tellement de choses se sont passées depuis !

Bref, tout ça pour faire un mini bilan. La tradition veut que l'on fasse des bilans tous les ans bah moi je décide de le faire maintenant. Na !

Je crois que la première chose à dire c'est que je ne regrette rien non rien de rien. L'expatriation à Bangkok est probablement la meilleure décision que l'on ait prise. J'aime, j'adore cette ville de fous. Je n'ai ABSOLUMENT aucune envie de rentrer. Je me sens bien ici.
On travaille avec Chéri comme des tarés mais on est enfin à notre propre compte et au moins ici l'entrepreneuriat est possible et bien vu.
Au début, je regardais les infos françaises tous les jours pour me tenir au courant. Mais au fur et à mesure l'actualité me faisait de plus en plus grimacer et j'avais pas envie de me plomber le moral. Maintenant je regarde 1 fois de temps en temps,vite fait.

Pour en revenir à Bangkok et la Thailande, j'ai toujours le même sentiment. C'est une ville un peu folle qui ne sied pas à tout le monde. Bangkok peut vous avaler tout rond, vous prendre toute votre énergie. Elle est tentaculaire et immense, après 9 mois je sais que je n'ai même pas vu 5% de la ville. J'ai une liste de restaurants/bars/musées/lieux que je dois visiter qui ne cesse de s'agrandir. J'ai beau cocher, il y a toujours un nouveau rajout.



On a aussi besoin de sortir de Bangkok régulièrement. Cette ville est épuisante. Le moindre déplacement prend du temps, et entre la circulation, la chaleur, le monde et la pollution, on rentre souvent cassé à la maison. Avec Chéri, on ressent le besoin de respirer hors de BKK environ tous les mois. Un besoin de se ressourcer.
Mais je l'ADORE. Vraiment. Je comprends ceux qui n'aiment pas et préfèrent le farniente des îles et plages, ou le calme et l'authenticité de la campagne.

Pour faire simple et vous éviter un verbiage casse bonbon, je vais faire une J'aime/j'aime pas liste ; )


L'énergie, l'activité incessante. 
Le côté cosmopolite de la ville. 
La communauté Twitter d'expats
L'ouverture constante de nouveaux bars/restaurants. 
Les vernissages/ouverture/événements spéciaux
Les mégas cinéma de la mort qui tue 
La diversité des cuisines (parce que la cuisine thai j'adore 
mais je commence un peu à saturer tous les jours)
Les vendredis champagne à volonté pour les femmes au W
Tous les brunchs incroyables
Des livraisons de restos 24h/24h
Les établissements au bord du Chao Phraya
Les Tea time au Mandarin Oriental
Les fruits succulents
Les fêtes bouddhistes et les jours fériés locaux
La période de Songkran avec bataille d'eau généralisée
Entendre des oiseaux tous les jours (avec des chants très bizarres parfois)
Passer des weekends là où la plupart passent des vacances
Me baigner toute l'année
Les staycations
Les prix basse saison pour les avions
Les prix basse saison pour les hôtels
Découvrir de nouvelles destinations en Asie : Siem Reap, Phnom Pehn (gros gros coup de foudre pour le Cambodge, je vous en reparle bientôt) et début de semaine prochaine Singapour. Tout un nouveau continent à découvrir, J'ai hâte ! 
La multitude de petits services qui coûtent rien
Les massages qui coûtent rien
Les manucure/pédicure qui coûtent rien
Les coiffeurs qui coûtent rien
Les transports qui coûtent rien
Les motos taxis qui sont super pratiques
Travailler avec une équipe de jeunes Thais supers motivés et adorables
Les échanges culturels avec cette même équipe
Les découvertes mutuelles (on leur fait goûter des saveurs occidentales, eux des saveurs locales)
Pouvoir monter un projet sans que cela soit mal vu comme en France (oh les méchants patrons ... Comme si passer de l'autre côté c'était passer du côté obscur de la Force. Pffffff !!!!)
Devenir patron, avoir des employés et en être super fiers
Créer une boîte comme on en a toujours rêvé : bonne ambiance, horaires flexibles, un staff heureux et épanoui, abaisser les barrières boss/staff ... 

ouf ... et la liste est loin d'être exhaustive !!! 




être en sueur après avoir marché 5 minutes
être en sueur sans bouger
être congelé par la clim après avoir sué 
Avoir les yeux et la gorge qui pique à cause de la pollution
Restée coincée dans la circulation pendant des heures
Les taxis défoncés (plus de freins/d'amortisseurs/de rien du tout)
Les taxis qui veulent pas mettre le compteur
Les taxis avec les mecs qui se foutent ouvertement de toi en thai
Les taxis qui prennent tous les sens interdits et les feux rouges en rigolant comme des gros tarés (oui oui véridique)
Le Durian (un fruit qui pue le camembert périmé je ne m'y fais pas)
les plats trop épicés
Les verres de vins beaucoup trop chers
Les cocktails trop sucrés
Les banques qui sont un vrai casse tête
L'administration qui peut être un vrai casse tête
Les employés de shopping mall qui sont une plaie d'incompétence
Les articles en vitrine mais "no have stock"
Les touristes qui pensent que c'est normal de se balader en string/maillot/débardeur dégueu en plein Bangkok
Les sexpats (beurk méga beurk)
Les hordes de mecs qui sont là pour le tourisme sexuel (bande de co...)



Parce que même si je suis très très heureuse ici, il y a quand même des choses qui me manquent.

Et pour commencer, la plus importante : Grande Miss. Parce meme si il y a FB, Skype, FaceTime, qu'elle soit déjà venue 2 fois ici et moi une fois en Europe, et bien elle me manque.
En particulier la semaine dernière, elle fêtait ses 19 ans et c'est la première fois que je ne suis pas là pour son anniversaire. ça m'a fait tout bizarre et j'ai bien fais ma petite larme. C'est pas pareil ...
Je suis heureuse de la voir vivre sa vie d'étudiante, créer son propre univers et sa vie d'adulte. Mais c'est bizarre d'etre aussi loin d'elle.
Je t'aime Grande Miss, tu me manques.


Après dans les truc plus futiles qui me manquent, il y a :

Les copines of course - heureusement que certaines sont déjà venues me voir : )
Les trottoirs. Bah oui, marcher côte à côte avec Chéri c'est pas possible avec les marchands de rues, les motos taxis, les trottoirs défoncés, les poteaux en plein milieux ... Et puis de toute façon on a les mains moites de chaleur au bout d'une minute ...
Les talons. A cause des sus dits trottoirs, je ne mets plus de talons sous peine de cheville pétée au bout de 10 metres.
La petite fraicheur le soir. Il fait juste moins chaud. Ou pas.
Les surgelés Picard. Hé ouais ...
La FNAC !!! 
Les livraisons Amazone, Ebay et co (beaucoup ne livrent pas en Thaïlande ou alors à des prix exorbitants)
Les chaines de reportages parce que TV5 Monde devrait être rebaptisée TV Suicide ...
L'Italie. Ça je ne m'y attendais pas du tout. Enfin pas à ce point. La nourriture, les gens, la culture, le vin, les paysages, la langue, la nourriture (je sais je me répète ...).
Les fringues ... Ici si on fait au delà d'un 38 on trouve plus rien. Sauf chez Zara ou H&M
Les sous-vêtements ... Ici si on dépasse le bonnet B on trouve plus rien. Sauf les soutifs de grand-mère bien moches
Les légumes avec vraiment du goût !
La recherche Internet ... Pas évident du tout de trouver l'information. C'est soit en thai soit bah y a pas  ...
Le bon pain et bon fromage/bonne charcuterie pas au prix import
La diversité des rayons des supermarchés français
Mon coiffeur (j'ai une coupe de merde en ce moment)

Tout ça  pour dire que je me sens super bien ici. Je suis heureuse et je ne me vois pas du tout mais PAS DU TOUT rentrer prochainement. L'expatriation est la meilleure des décisions que l'on ait pris. 

Voilou !!!! j'ai juste mis 2 heures à écrire cet article, tellement j'ai du mal à me concentrer sur autre chose que le boulot et Candy Crush ...




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 septembre 2014

Olive Restaurant - Un bout de Grèce en plein Bangkok !

Oui je sais que ça fait un petit bout de temps. Mais il faut dire que j'arrête pas en ce moment.
Travail sur le projet, location de bureaux, emménagement des dits bureaux, recrutement de staff, ouverture de société ...
Bref. Pas simple.



Et histoire de compliquer un peu la tâche, j'ai animé pendant une semaine le compte Twitter @Thailander (vous vous rappelez, celui grâce auquel j'ai fais pleins de connaissance et qui est animé chaque semaine par une personne différente). Super passionnant, intéressant et marrant. Mais grave chronophage. J'avais le téléphone constamment collé à la main.


Pendant ma semaine en tant que @Thailander j'ai eu la chance et le plaisir d'être invitée à goûter l'excellentissime cuisine d'Elena Karoumpi dans son Restaurant Olive sur Ekkamai soi 12. 
L'avantage d'une ville comme Bangkok, c'est que l'on peut trouver quasiment toutes les cuisines du monde. Parce que la cuisine thai j'aime beaucoup mais tout le temps et au quotidien ça lasse un peu ...

Le souci avec la cuisine grecque c'est que si ce n'est pas excellent cela peut vite être trop gras, trop huileux, trop tout quoi ... Et la cuisine grecque j'aime beaucoup mais il faut que ce soit vraiment bon. 


Chez Olive, c'est simple. Ce n'est pas bon, c'est succulent !!!! Un vrai régal ! 
Un bout de Grèce en plein Bangkok. C'est de la vraie bonne cuisine familiale (recettes de famille), qui laisse la part belle aux bons produits et aux ingrédients. Certains sont mêmes importés de Grèce afin de préserver l'authenticité du goût (la feta, la pâte filo, les olives de Kalamata, l'Ouzo ...). 

Comment vous dire que j'ai tout aimé ! 

L'excellente et très fraîche salade grecque avec une feta au goût subtil et un assaisonnement parfait. 

Je n'aime pas les calamars. Vraiment pas. Mais je pense que j'aurai pu engloutir à moi toute seule ces excellents calamars à la grecque et au citron. Une recette toute simple mais délicieuse.


Les Tyropita (feuilletés au au fromage) et les Spanakopita (feuilletés aux épinards) sont délicieusement craquants et pas gras du tout. 


L'assiette de Mezze est un régal (je commence à être à bout de superlatifs ...). Le poulet Souvlaki est mariné dans du citron la veille, du coup la viande est juteuse et savoureuse à souhait ! Je ne parle même pas des dips faits maison : Tzatziki (au concombre), Ktipiti (feta et piment), le hummus (miam !!!), Melitzanosalata (à l'aubergine grillée) à déguster avec du pain pita fait maison of course !


On ne peut pas partir d'un restaurant grecque sans avoir mangé une moussaka. Et celle là est une merveille. Quelques petites libertés sur la recette, comme l'ajout de béchamel, de pomme de terre et de cannelle par exemple, mais ce n'est que pour le mieux ! Onctueuse et savoureuse, la moussaka était malgré tout légère (autant qu'une moussaka puisse l'être). Pour être honnête j'étais déjà prête à rouler sous la table avec toute cette nourriture mais la gourmandise, mon sens du sacrifice (que ne ferais je pas pour mon lectorat adoré !!!) et quelques verres de Ouzo ont eu raison de moi. 

bon ok là c'est pas super appétissant, mais c'était DELICIEUX !!! 

Repue et au bord du coma culinaire, je n'ai pas pu refuser de goûter aux desserts (toujours mon sens du sacrifice bien sûr). 

Les Baklavas aux noix et au sirop de miel étaient une tuerie ! Sucrés mais pas trop, parfait avec le café grec (sucré en amont) dans lequel Elena a même lu mon avenir (plutôt positif pour le coup !). Si vous êtes très gentil avec elle, elle voudra peut-être bien le faire pour vous aussi ; ) 
Il y avait aussi du yaourt grec maison avec du miel et des noix, mais j'étais trop occupée à manger pour prendre des photos ...



Non seulement j'ai divinement mangé, mais l'accueil d'Elena était parfait et adorable ! La maison aux 2 étages et son jardin, est un parfait écrin pour sa cuisine et sa bonne humeur. Pour ceux qui aiment la Grèce et sa cuisine, c'est l'endroit parfait pour l'essayer à Bangkok. 

Olive propose également des cours de cuisine, un service traiteur et se retrouve aussi sur les principaux sites de livraisons à domicile à Bangkok : Food By Phone, Chefs XP et Food Panda
J'ai tellement aimé, que j'ai déjà passé commandes 3 fois depuis ce dîner ! 

Mais je vous recommande fortement de passer au restaurant sur Ekkamai soi 12, ne serait ce que pour profiter de la bonne humeur contagieuse d'Elena et de son équipe. 

Pour y aller : 
- Le plus simple BTS Ekkamai. Puis Moto Taxi jusqu'au restaurant. 
- Sinon avec le taxi, mais prenez le plan et le numéro de téléphone avec vous, c'est dans une petite ruelle attenante au soi 12 d'Ekkamai. 


Les coordonnées : 
Olive 
37/1Soi Chareonjai (Ekkamai 12)
Bangkok
Tel : 02 713 1112 ou 02 713 113

et sur Facebook bien sûr, c'est par ICI

En bonus, voici la séquence du film " Le Casse"de Verneuil avec Jean Paul Belmondo et Omar Sharif .



Bon appétit ! ou Kali Orèksi en grec !!! 

PS : le repas a été offert mais les commentaires et opinions sont les miens. 

Rendez-vous sur Hellocoton !