mardi 19 janvier 2010

Les bébés de la consigne automatique- コインロッカー・ベイビーズ

HA HA ! vous pensiez m'avoir hein ?

Voilà je tiens ma promesse, suis une femme de parole moi ! Ha ha ha ha !(là j'ai un air triomphal et très digne...enfin digne ça c'est à voir)
Ça y est , je vous parle enfin de livres et en l'occurrence des :
"Bébés de la consigne automatique" de Ryû Murakami.

Je vous aies déjà parlé de mon amour du Japon et même si c'est difficile à croire ma passion ne se limite pas qu'à la nourriture !
Bien qu'étant un ventre sur pattes, je m'intéresse aussi à la littérature japonaise : Ryû Murakami, Haruki Murakami, Yasushi Inoue... Bref autant d'auteurs à découvrir ou à redécouvrir !

"Les bébés de la consigne automatique" nous invite à suivre les destins croisés et torturés de Hashi et Kiku, deux bébés abandonnés dans une gare.
Grandissant dans le même orphelinat, les deux finissent par se considérer comme frères.

Mais leur quêtes effrénées d'identité les entrainent vers la violence et la folie : entre meurtre, prostitution et célébrité...


Eux qui ont été rejetés ne peuvent plus communiquer que par la violence car ils ne connaissent rien d'autre.
Croisent leur chemin les personnages les plus étranges et glauques qui soient dans un Tokyo sombre et apocalyptique.

Une lecture dérangeante ? Oui.

Mais la particularité de Murakami (que je retrouve chez beaucoup d'auteurs japonais) est d'allier violence et poésie, mort et beauté.
On retrouve les critères esthétiques et philosophiques des Samourais, qui considéraient la fleur de cerisier (sakura) comme étant leur symbole ultime car éphémère comme leur vie.
Les textes de ce livre sont étrangement poétiques et Murakami arrive à nous décrire des scènes ultra-violentes avec beauté et douceur. Le contraste est saisissant et surtout très intéressant.

En bref, un livre à découvrir loin des clichés habituels sur le Japon (pour le coup pas vraiment Kawai...)



Ce vendredi pensez à jetez un oeil au "Feel good Moment" en ligne dès le matin !
Rendez-vous sur Hellocoton !