lundi 15 mars 2010

Reverse Graffiti.

Bon.
Mon chéri a dit que je n'allais pas m'en sortir comme ça et que si je n'avais pas écris d'article hier c'est juste que je suis une grosse larve de fainéasse et qu'il n'y était pour rien...
Moi je dis quand même qu'il a pas à être aussi doux !

Donc voilà, une fois n'est pas coutume je vous parle aujourd'hui d'art.
Oui, toi lecteur tu vas découvrir mes merveilleux chefs d'oeuvres dignes des plus grands maîtres !!!!!!!!!

Maaaaaah non je ne vais pas vous faire l'honneur de découvrir mes infâmes gribouillis mais vais vous faire découvrir de l'art éphémère et écolo : Le Reverse Graffiti.

Alors qu'il ressemble malheureusement le plus souvent à de la dégradation pure et simple ou s'apparente à du marquage de territoire ( comme le chien qui fait pipi...), le graffiti peut parfois être vraiment très beau et révéler des artistes comme Fafi ou Banksy. Mais quelque soit sa qualité reste le problème de dégradation.







Le Reverse Graffiti se distingue de son cousin par le fait qu'il ne cause aucune dégradation et est éphémère. En effet pas de bombe ici mais uniquement de l'eau, des chiffons ou des jets d'eau. Le Reverse graffeur utilise des surfaces salies par la pollution et en les nettoyant crée de véritables oeuvres d'art ,témoignages vivants de la pollution engendrée par l'Homme....
Il arrive qu'ils se fassent arrêter par la Police qui est bien embêtée car ne peut les accuser de vandalisme, mais uniquement d'être présent sur des lieux interdits...

Les chefs de file de ce mouvement sont Orion de Saô Polo ou l'Anglais Moose.

Mais le plus simple est de les découvrir en images !


Orion


Moose






Voilà, la prochaine je vous dirai comment fait Cui Cui un canari jaune de 1m de haut et de 80 kilos...

cosmopolitan
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire :

pantanellak a dit…

C'est Bien ma chérie... et en plus c'est un super sujet, je suis fan...