dimanche 6 décembre 2009

Wedding en folie !

Je fais un super métier : j'organise des événements privés dont des mariages.

Je ne parle du mariage de Futur Monsieur et Madame Lambda. Mais de mariages à plusieurs millions d'euros. Le genre de mariage où rien que le budget fleurs se chiffre à 600 000 euros et celui de l'éclairage à 800 00...

Un des derniers mariage que j'ai organisé impliquait 650 invités sur 5 jours tous logés dans des suites de grands palaces monégasques et acheminés en First Class (évidemment...). Et bien sûr tous les frais à la charge des mariés. Enfin du papa de la mariée... Rien n'était trop beau pour la fifille à son papa : Un diadème de folie, une robe haute couture, une symphonie écrite rien que pour elle, un feu d'artifice magnifique de 11 minutes (compter 40 000 euros la minute). Les invités sont tous repartis avec des cadeaux Tiffany's et aussi des tongs ... Ben oui ils avaient prévu que les invités allaient avoir mal aux pieds à force de danser d'où les 300 paires blanches... Il y avait aussi les deux équipes de cameramen et les photographes 24H/24...

Il y a aussi eu celui de Juin de cette année. Un petit celui là... 300 invités qui avaient eu la bonne idée de se répartir dans 24 hôtels différents... Un vrai cauchemar logistique. Mais sinon même délire sur 5 jours : BBQ à la villa, dîners à thème, cérémonie à 19h à la Villa Ephrussi (une fortune et un cauchemar aussi : installation uniquement le jour même et après 17 h à cause des visites, une plage entièrement privatisée et transformée de A à Z. 300 cadeaux personnalisés pour les invités (faits de nos petites mains). Transports des invités vers l'aéroport sans connaître leur jour et heure de vol (la mariée n'avait pas le temps de s'en occuper.

Petit mariage mais grosse sueurs. Une dernière journée de boulot pour moi de 42 heures et quand je pense que certains sont aux 35 heures.


Il y a aussi le mariage russe
; encore 5 jours (qu'est ce qu'ils ont tous avec ces 5 jours...) Vodka et Caviar à gogo, séance photo digne des photographes de mode avec robes prêtées (ensuite achetées...) par la Maison Dior et Givenchy. 350 invités dont une bonne centaine d'Ukrainiens et Russes jamais sortis de leur pays (donc interprète russe 24/24h) . Des dîners et événements tous les jours, tables VVIP réservées tous les soirs pour les 50 jeunes avec bouteilles de Cristal et Vodka. Des pendentifs Fred pour les demoiselles d'honneur et des boutons de manchettes Fred aussi pour les garçons d'honneur. Un gâteau de 3 mètres de haut (des choux... je sais c'est classique mais pour la mariée russe c'était le comble du chic français), 8 plats différents et un concert privé de Julio Igl... Oui oui... d'ailleurs lui aussi a été un vrai cauchemar.

Bref que des mariages de folie ! que de millions dépensés, que d'exigences, que de caprices... Et tout ça pour quoi et pour qui ?

Pour des mariés qui n'ont même pas l'air heureux ni l'air de réaliser que c'est extraordinaire. Les russes étaient sur le point de divorcer avant même de se marier. La vidéo a été très difficile à monter : pas un bisou, pas un regard tendre, pas un geste. Les Cameramen ont halluciné... Les autres entre caprices et autres exigences n'ont pas eu l'air plus heureux.

Dans ce cas là effectivement l'argent n'a pas eu l'air du tout de faire le bonheur au contraire même.

Et moi dans tout ça ? c'est comme les cordonniers, la plus mal chaussée.


Zéro moment pour m'occuper de mon mariage
. Les papiers ont été un vrai cauchemar ( je suis suédoise d'origine thai née en Belgique travaillant à Monaco mais vivant en Italie et mon chéri Français. C'est évidemment l'ambassade de France qui a été la plus casse couille).

Mon planning avant mon mariage ? Deux semaines à travailler au Festival de Cannes, enchainer avec la préparation du mariage russe (rdv, devis, repérages), travail sur le mariage du mois de juin qui s'est fini le 23 Juin par la fameuse "journée" de 42 heures. Ceci 36 heures avant mon mariage civil.

J'étais fraîche
pour la mairie le 25 Juin où j'ai fondue en larmes à cause de la fatigue, incapable de prononcer un oui enfin un "Si" italien intelligible. Heureusement celui là était en mini comité. A 20h j'étais au lit à ronfler comme une bienheureuse.

J'ai commandé mes fleurs le 24 Juin en catastrophe (le fleuriste n'en est pas revenu !), trouvé mes chaussures de mariée le 26 juin.

Récupérer la robe et le costume, la voiture vintage (merci chéri pour le détour de 100 km pour aller la chercher...) mes témoins à l'aéroport, les fleurs, ma fille, sa copine demoiselle d'honneur, aller à la maison pour prendre les valises, monter à Auron (la montagne à 1h de Nice), balayer, nettoyer, décorer la splendide Chapelle St-Érige avec les fleurs, installer la sono dans cette même chapelle du 8ème siècle (pas équipé avec des ipod...), faire les petits cadeaux pour les invités avec nos petites mains, décorer les chaises(merci maman !), faire le plan de salle tout ça le 27 juin, toujours épuisée du fait du boulot des semaines précédentes.

Et enfin le 28 juin
: coiffer, maquiller, habiller ; oups on a pas choisi les textes (ben oui pas le temps de voir le prêtre avant) et on a pas fait la répartition des ces foutus textes pour les témoins. Les musiques pas téléchargées pour la cérémonie, le message d'accueil pas écrit, la cérémonie jamais répétée, les vœux pas lus...

Le résultat ? Un FANTASTIQUE mariage. Pleins de fous rires, de ratés et de moments insolites.

- mauvaise musique pour mon entrée. Ça devait être le Canon en D de Pachelbel ça sera Nessun Dorma de Pavarotti (bon y a pire...)

- le prêtre en rangers sous sa soutane

- un voile qui pèse trois tonnes et qui se barre

- des textes choisis que le prêtre ne trouve pas

- une histoire rocambolesque racontée pendant 10 minutes par le prêtre

- Le prêtre encore une fois qui mort de rire explique à l'assemblée que c'est une répétition vu qu'on a rien préparé.

- Mon chéri qui lit " Alors... la prière de époux..." alors qu'il fallait pas lire le titre du texte...

- le témoin qui passe son temps à aller et venir de sa place à l'ordi pour la musique

- des crises de fous rires (ben oui une gorgée de rhum avant de rentrer ça aide à se détendre), des larmes de joie, un bordel monstrueux.

Mais un mariage génial, je ne changerai rien du tout. Ma famille suédoise était là au grand complet, la famille de mon Keenou aussi, mon beau papa a hébergé gratuitement tout le monde dans son petit hôtel ce qui a permis de faire un mariage de 3 jours avec Brunch, retrouvailles, dîner à la bonne franquette.

Et surtout je me suis mariée avec mon âme sœur, mon Keenou, mon amour (avec la bénédiction de ma fille en plus). On aurait voulu plus grand, plus beau, plus organisé, plus de moyen, plus, plus plus...

Mais ce mariage était juste PARFAIT



La prochaine fois je vous raconterai ce qui s'est passé dans le jacuzzi...
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires :

Sarah-Juliette a dit…

Bonjour Lini,
je suis par hasard sur ton blog, merci mademoiselle.m, et là ce récit me fait fondre! Devant mon ordi et sous la neige ton histoire est magique!!
Merci d'avoir si joliment partagé ton mariage!
Sarah

Lini a dit…

Meci pour ces compliments je crois que je vais rougir ! ^-^ c'est fait!!!!!

Et surtout merci à mademoiselle.m, décidément elle est formidable !

Lini