mercredi 7 avril 2010

Jackpot littéraire.

Je sais que vous n'avez pas souvent vu la rubrique livre de la semaine.

Et étant donné mon assiduité désormais légendaire j'ai décidé d'enterrer la rubrique afin de ne pas ressentir cette pression hebdomadaire absolument insupportable qui me filait des ulcères. Ou serait-ce l'abus de cocktail ...? Passons ; )

C'est donc libre de toute contrainte temporelle et psychologique que je vous parle aujourd'hui d' un auteur qui , je dois le dire, m'a surpris.

Il y a des livres qu'on aborde un peu contraint et forcé. Surtout quand ils sont prêtés.
On les reçoit des mains d' un lecteur totalement enthousiaste qui devrait se faire engager par l'éditeur tant son discours commercial est bien mené.

Mais là c'est comme la loterie.
Soit vous perdez du temps sur un nanar insipide soit vous touchez le gros lot.

Lorsqu'une copine m'a prêté "Les yeux jaunes des crocodiles" de Katherine Pancol et au vu du résumé, je m'attendais à un peu m'ennuyer.
Des histoires de femmes quittées, aimées ,courtisées, trompées , abandonnées, délaissées , qui doivent se reconstruire autrement...
Bof, ça sentait trop le mélo longuet et moralisateur avec la fin qui va bien.



Mais dès les premières pages j'ai su que j'avais touché le jackpot. Chaque personnage est incroyablement complexe et criant de justesse et de vérité. Chacun présente une part d'ombre et de lumière.

Tous les personnages sont attachants à leur manière et on peut s'y reconnaître. L'histoire est très bien ficelé à mi-chemin entre la décortication (c'est français ça ? pfff peu importe...) des sentiments et un vrai fiction pleines de rebondissements et d'aventures.

Un très beau roman qui m'a plu dès les premières pages.

Une fois terminé, je me suis empressé de l'acheter (bah oui fallait bien que je le rende à Miss Mélissa !Merci pour la découverte d'ailleurs !) ainsi que sa suite :
"La valse lente des tortues".
j'adore les titres de livres complètement tordus !

On retrouve avec plaisir les mêmes personnages. Et même si l'histoire est parfois trop rocambolesque, ce roman reste un délice à lire.

Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue et l'histoire, ni sur les personnages, car je crois que parfois il faut juste se laisser porter par la surprise et l'étonnement.
On s'attend à quelque chose et c'est un vrai Kinder Surprise qui arrive...
Le Kinder ? je sais, rien à voir... mais j'aime l'image !

Bref deux romans à lire absolument avant de se procurer le 3ème tome :"Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi".
Muahahahahahaha !!!! encore un titre tordu ! j'adoooooorreeee !

J'y vais de ce pas !!!!!

PS : si vous vous jetez dans l'aventure, dîtes moi ce que vous en avez pensé !

Bientôt je vous raconterai mes aventures au Festival de Cannes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire :

Anonyme a dit…

J'ai dévoré les 3 tomes.
Le dernier est un peu trop rocambolesque par contre.