mardi 20 juillet 2010

Mouif...

Alleeeeezz !! on arrête de pleurer, on arrête le Prozac, on sèche ses larmes. Je sais je vous aies manqué, mais je suis de retour.

Partie en vacances ? pffffff même pas...  Nan fainéatite aigüe, fait trop chaud pour écrire.

Mais ma conscience blogguesque s'est réveillée d'un coup et je me suis dis que je ne pouvais pas décevoir vos espérances d'être "entertained" par mes billets "oh so funny !"...

Alors j'ai acheté un livre pour le lire (ha ha évidemment pour le lire...) et vous en faire la critique.

Toute contente de moi, je suis allée à la FNAC et j'ai choisi "Proies" de Mo Hayder.
Cela faisait un moment que je voulais découvrir cet auteur, j'en avais entendu beaucoup de bien et les résumés étaient bien alléchants.



D'ailleurs voici celui de "Proies" made in FNAC :

Novembre dans le Somerset. Alors qu'elle déposait ses courses dans le coffre de sa voiture, une femme est jetée au sol par un individu affublé d'un masque de père Noël qui prend la fuite à bord du véhicule. Selon la police, pour qui il ne s'agit que d'un banal fait divers, l'agresseur ne s'est sans doute pas rendu compte de la présence d'une fillette sur la banquette arrière. Mais, tandis que l'enfant reste introuvable et qu'une deuxième petite fille disparaît dans les mêmes circonstances, le scénario s'assombrit. Le ravisseur ne tarde d'ailleurs pas à se mettre en contact avec la police…
Dans cette nouvelle enquête du commissaire Jack Caffery et du sergent Flea Marley, Mo Hayder prend un malin plaisir à manipuler son lecteur en jouant avec ses peurs les plus primaires.

Mais j'aurai du écouter mon instinct.
En général quand je ne connais pas un auteur, j'ouvre le livre à une page prise au hasard, et je sais immédiatement si le style d'écriture va me plaire. Et pour Mo Hayder, cela faisait déjà plusieurs fois que je reposais ses livres parce que quelque chose dans son style me chiffonnait.

Mais comme je ne voulais pas m'arrêter à une impression hautement subjective, j'ai quand même acheté "Proies".

Bah... "Proies" c'est...comment dire poliment... not my cup of tea.
Not at all !

J'ai pas du tout, absolument pas, mais vraiment pas accroché. Est ce que je suis tombée sur le plus mauvais de ses livres ? est ce que je n'ai pas saisi ?

Dans le résumé, on nous promet de belles frayeurs.

A pas eu peur. Même pas un peu... pourtant je suis facilement impressionnable, j'aime frissonner.
Là, je me suis plutôt battue pour finir le livre. Il ne se passe rien et quand ça commence un peu à être intéressant, on se rend compte que l'on est déjà à 100 pages (moins 1 de remerciements, moins 5 blanches...) de la fin.
Tout se précipite, comme si l'auteur avait voulu en finir au plus vite. Les 2 héros sont... plats. Le méchant censé être "plus intelligent que n'importe qui" (dixit le livre) est grotesque, pas effrayant pour un sou et on ne comprend rien à ses motivations.

Les chapitres s'enchaînent de façon étrange, comme si le lecteur devait tout agencer lui-même. De plus si on ne connaît pas les 2 héros récurrents des romans de Mo Hayder, on ne comprend pas une partie du livre. Il faut avoir lu les autres livres pour comprendre leurs états d'âmes, ce qui leur arrive et pourquoi.
C'est pas une "private joke" mais presque...

Bref, je commence bien mon retour à la blogosphère. Je vous recommande un livre à ne pas acheter sous peine de mourir d'ennui.
Oui je sais, j'ai dis autrefois que j'étais une gentille fille qui ne ditpasquecestnulmaisquellenaimepas.
Mais la chaleur me fait virer bad girl et quand je suis déçue je le dis !

Voilou !!!!!!! la prochaine fois  j'inaugure une nouvelle rubrique !
Guides de voyages faites attention à vous , j'arrive...

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires :

Ingrid | Vivalivadia a dit…

Ca a fait comme moi avec Douglas Kennedy. On m'en a offert 5 d'un coup. Le 1er, j'ai peiné mais je n'ai pas voulu m'arrêter sur une seule impression alors j'ai lu ensuite le 2ème sans l'avoir terminé. Trop long, c'est mou, je n'ai pas été transportée. Voilà pourquoi j'évite d'acheter des romans d'auteurs que je ne connais pas. Je cherche à se qu'on m'en prête un ou que j'en trouve de seconde main...

Mi-août, je serai à la FNAC. J'espère trouvé la suite de "L'ombre du vent" qui est à la Poste actuellement, prêt à être réceptionné par ma meilleure amie qui a salivé depuis mon article à son sujet ;)

Lini a dit…

J'étais à la FNAC aujourd'hui, le livre y est encore ; ) je suis ravie qu'il ait fait des émules !!

Quant aux livres, j'ai encore failli craquer pour un auteur que je ne connais que de nom : Nicci French. Parait que c'est bien mais je me méfie maintenant... Alors je l'ai reposé...

Eilinn a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Eilinn a dit…

Bah, moi j'ai lu Mo Hayder's Pig Island et pareil - pas accroché du tout!! Nul à chier!!
Par contre pour ceux et celles qui aiment les briques, prenez Ken Follett's Pillars of the Earth et World without End...magnifiques!!! :o)

Lini a dit…

@ eilinn : j'ai lu les Ken Follett ! Géniallissime, j'adore !