lundi 25 novembre 2013

La catharsis par le vide .

Vous avez vu ça ?
J'utilise des supers mots compliqués : catharsis ... Ça change des rhhhhhhaaaa, muahahahaha et autres hihhihi !!!

Bref donc, tout ça pour vous parler de mes cartons et de mon déménagement pour Bangkok.
Pendant que Chéri visite sur place et essaye de trouver notre futur chez nous, moi je trie, emballe, déplace, râle, pleure, trépigne (nan c'est pas vrai mais presque).
En fait, nous avons fait le gros du boulot ensemble avant qu'il ne parte. Je ne fais que les finitions.



Pour faire nos cartons, nous avons du faire un tri. 
Tout d'abord parce que le m3 du container à expédier par cargo en Thailande ça coûte cher  et qu'il faut éviter de ramener tout et n'importe quoi. 
Et ensuite parce que ça fait du bien. 

Pourquoi ? parce qu'on se rend compte de ce qui est important ou pas au delà de la valeur pécuniaire. On se rend compte de tout ce qu'on accumule de futile et d'inutile, les choses que l'on garde "parce qu'on ne sait jamais", les choses que l'on garde " parce que ce n'est pas possible de jeter pour des raisons X, Y ou Z" ...
Cela me rappelle ce personnage du film Labyrinthe de Jim Henson, Lady Pou-Belle qui portait sur son dos toutes ses possessions, ses souvenirs et qui finissaient par faire partie d'elle et l'emprisonner.



Nous nous sommes demandé ce qui étaient important pour nous. Important au point de devoir l'emporter au bout du monde. 
Qu'est ce qui fait que l'on se sente chez soi ? Qu'est ce qui fait qu'un lieu devienne "La maison" ?

Alors nous avons trié, trié et encore trié ...

Les vêtements trop petits que l'on espère désespérément  remettre le jour où on aura perdu un os ? Donnés.
Les chaussures trop belles mais vraiment trop petites, achetées parce qu'en soldes ? données et/ou vendues.
Les achats compulsifs qui portent encore l'étiquette ? Donnés. 
Les meubles Ikea (attention j'adore hein ! je suis suédoise après tout !)sans aucune valeur sentimentale ? Vendus
Les gadgets, vieux téléphones que l'on garde au cas où ? donnés et/ou vendus
Les livres que je garde depuis le lycée parce qu'on ne sait jamais sijamaisonrepasselebac ? Donnés à une bibliothèque.
Les papiers , catalogues, magazines ? Jetés sans états d'âmes. 

Bref vous voyez le topo quoi ? 

Qu'est qu'on garde ? 
Mes 609 livres ... oui j'ai bien dis 609. Mon mari me maudit un peu mais il sait à quel point les livres font partie intégrante de moi. Pas possible de m'en séparer. Bon il m'a juste interdit d'acheter de nouveaux livres avant notre départ (j'en ai acheté 5 depuis ...) et il m'a offert un Kindle histoire d'alléger un peu les choses ...
Les vêtements d'été ... Bah oui avec une moyenne de 28°C sur l'année nous n'allons pas souvent avoir besoin des doudounes et moonboots.
Les vêtements d'hiver ... bah oui nous allons quand même revenir de temps en temps. Et perso, je ne me vois pas aller voir mon père à Stockholm pour Noël en tongs et petite robe d'été !


Nous gardons bien sûr en amoureux du cinéma nos quasi 400 DVD tout en ayant viré toutes les boites pour gagner de la place. 
Et aussi les peluches. Pourquoi ? Parce que. Voilà.
Les photos, les souvenirs ...  Enfin quand même beaucoup de choses ...



Tout ça pour dire que ce déménagement fait du bien. C'est une vraie catharsis par le vide. Nous nous débarrassons du superflu au sens propre comme au sens figuré. Une espèce de purification morale et psychologique qui remet en cause notre mode de consommation. 

A l'autre bout du monde, ce sont ces objets qui feront que cet appartement étranger, nouveau, déroutant, deviendra un endroit chaleureux, accueillant et que l'on pourra appeler : "Maison".

PS : pour le plaisir des yeux, une petite photo de Tyler Durden/Brad Pitt dans Fight Club !





Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire :

Nelfe a dit…

Je te rejoins pour les livres, je ne pourrais pas m'en séparer non plus.
Dans le cadre d'un déménagement "simple" (à comprendre passer d'une ville à l'autre dans le même pays), c'est déjà l'occasion de faire du tri, à l'international c'est une nécessité absolue. C'est là qu'on se rend compte qu'on entasse un max de choses... inutiles...
Bonne idée que la liseuse, j'en ai une aussi (mais je double souvent avec le livre papier, je suis folle ! ^^)