jeudi 24 avril 2014

Se faire de nouveaux amis à Bangkok grâce à Twitter - Expat life

Lorsqu'on part à l'autre bout du monde, il y a pleins de petites choses qui peuvent manquer.
La nourriture, les petites habitudes, les paysages, la langue, la culture, les trottoirs (je vous en reparlerai, c'est très sérieux ...)
Mais ce qui manque le plus ce sont les amis et les trottoirs.



Encore que je n'ai pas à me plaindre, depuis que je suis arrivée on a vu plus de monde que lorsqu'on était sur la Côte.
En Décembre c'est ma super copine Muriel, avec son frère et un ami + mon père et ma fille qui ont passé les vacances de Noël avec nous.
Début Janvier, un des meilleurs amis de Chéri était là avec sa femme.
En Février c'est Sev puis Marjo & Family qui sont venues.
En Mars, on a dîné avec Arnaud et Claire qui venaient pour leur première fois en Thaïlande ...
Et j'ai raté de peu Caroline et Margrett.

Sans parler de Facebook, des email et de Skype qui permettent de rester en contact.
Bon j'en entends plus d'un qui doit pester parce que je ne donne pas beaucoup de nouvelles. J'ai jamais été très douée pour passer le petit coup de fil qui va bien, le texto avec juste un petit coucou, le mail qui fait plaisir.
D'une, parce que j'ai rien dans le cerveau mais surtout parce que même si je ne donne pas de news ça ne veut pas dire que je pense pas à eux.



Mais ce qui manque c'est le contact au jour le jour : le petit apéro, le dîner entre amis, les plans pour le weekend, le réseau de connaissances.
Et le contact c'est fait grâce aux réseaux sociaux et plus particulièrement grâce à Twitter et la communauté anglo saxonne de BKK.


Avant d'arriver à Bangkok, j'ai bien fais mes devoirs. J'ai cherché les sites d'infos, les forums, les blogs et comptes Twitter d'expat afin de pouvoir profiter de leur expérience et m'éviter, si possible,  des galères.

Le premier compte Twitter que j'ai suivi fut celui de @RichardBarrow, une véritable mine d'or en termes d'infos et de renseignements sur la Thailande et qui m'a permise, lors des manifestations, de les affronter de façon réaliste et sereine, bien loin du climat anxiogène des médias français.

Très rapidement après j'ai découvert @bangkoker qui est devenu @Thailander. C'est @kribBKK qui a été le premier à m'accueillir sur Twitter, en me souhaitant une bonne installation et en m'encourageant à utiliser @Thailander si j'avais besoin de quoique ce soit. En effet ce compte administré par @kribBKK est géré chaque semaine par une personne différente, faisant ainsi part de sa propre expérience et offrant une véritable entre aide entre expatriés à Bangkok et en Thailande. 
J'ai très souvent fais appel à eux pour les  choses les plus triviales, comme le meilleur resto/brunch/mojito de la ville, jusqu'à des choses plus sérieuses comme la diffusion des cartes des sites de manifestations et les endroits dangereux à éviter.  

C'est aussi grâce à @Thailander que j'ai fais la connaissance d'expats au top ! 
À force de converser via 140 caractères, on a fini par se rencontrer. J'avais un peu l'impression d'aller à un premier rdv, à me demander comment m'habiller, si on allait m'apprécier, si j'allais leur plaire IRL.

Le champagne m'a aidé. 
En effet la première rencontre fut une soirée entre filles au W. Le truc incroyable c'est que tous les vendredis soir de 19h à 22h c'est champagne à volonté et gratuit pour nous les filles. Autant vous dire que j'ai pas lâché ma coupe de la soirée !

Au cours de cette soirée, j'ai enfin pu mettre de vrais prénoms et des visages sur ces personnes que je ne connaissais que par leur pseudo Twitter. Et j'ai découvert des personnes passionnantes bien loin du cliché de la femme d'expats qui reste sagement à la maison ou ne sort que pour apprendre à faire du macramé.  

@BangkokgirlBlog : Anna une adorable expat anglaise, travaillant pour un cabinet d'avocat,  qui depuis le début  m'abreuve de bonnes adresses à découvrir. Elle a aussi un super blog qu'elle tient beaucoup plus à jour que moi : Bangkokgirlblog.com



@niannelynn : Nianne,une indienne à l'humour absolument déjanté et au rire communicatif. Elle est une des propriétaires du restaurant Seven Spoons chaudement recommandé par le site BK-Asia City . Promis je vous en parle bientôt !



@CBentleyFit : je vous aies déjà parlé de l'adorable Courtney qui nous vient droit de Los Angeles avec ses cours de fitness et ses conseils de nutritionniste. Pour rappel c'est ICI



@n_jc_ : Nicola alias Nicky, très jeune australienne super mimi, qui est pourtant à la tête de la branche thaïlandaise de l'association Business in Heels, réseau de femmes entrepreneurs présents un peu partout dans le monde ...


@BeirutiBrit : globe-trotteuse dans l'âme , Nicky est une  britannique  qui travaille dans un domaine que je connais bien : l'hôtellerie et la restauration.. Férue de gastronomie et de voyages elle en parle sur son blog : A British Girl in Bangkok



@MarissaTree : Marissa, travaille dans le marketing et vit une belle histoire d'amour grâce au hasard d'Internet. Elle raconte son histoire sur son blog : Adventures of an accidental expat.


J'ai revue la plupart à plusieurs occasions, essentiellement autour d'un bon verre ou d'un café. On échange quasi quotidiennement nos petits 140 caractères.  Et à chaque fois je m'étonne de la facilité de contact, de la bonne humeur ambiante et du positivisme général. Je pense  que cela vient de la culture anglo-saxonne où les connaissances se lient beaucoup plus facilement (même si parfois c'est superficiel). Il y a bien sûr le fait d'être tous expat et donc de vouloir en quelque sorte se rassembler.

Depuis que je suis ici, moi qui était déjà accro au net, je suis devenue une véritable addict au point de parfois craindre le syndrome du FOMO. Comme ils disent tous, on suit la Thai Way, la façon de faire thaie en étant 24h/24h connecté à son smartphone. 

Je vais pas m'en plaindre. Après tout c'est grâce à ça que je rencontre des gens formidables ! 

Alors merci Twitter. J'ai hâte de faire de nouvelles connaissances.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :