mercredi 26 août 2015

Portrait d'expat : Cynthia, étudiante à l'école Vatel de Bangkok.

Bon, on ne dira pas que l'ambiance est au beau fixe ici après l'attentat. Mais la vie reprends. 
On sent une petite nervosité, surtout dans les transports en commun, les regards se portent souvent vers un sac/une valise, un chouia plus de contrôle (j'ai dis un chouia plus, c'est pas vigipirate non plus hein ...), un poil moins de monde dans les centres commerciaux.

Mais la vie a repris, le sourire revient, l'insouciance aussi. Et donc Lini's Choice revient aussi à ses moutons. Ce n'est pas dans mes habitudes de me morfondre et de broyer du noir. Il était important pour moi de relayer des infos sur la page FB,  sans trop de pathos et sans l'excès qui caractérise les médias qui aiment le sensationnel.

Donc voilà. On recommence avec le portrait d'expat de Cynthia ! Cynthia fait partie des personnes que je dois aussi rencontrer IRL (avec Lionel, Elodie, Louis-François, Romain etc ). On a échangé sur FB et je me suis rendue compte que nous avions un parcours professionnel en commun : l'hôtellerie. Je ne vais pas encore lui raconter toutes les horreurs du métiers, je veux pas encore la dégouter ; )

Merci à Cynthia d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Et promis on s'organise une rencontre bientôt !!!!!!

PS : toi lecteur en Australie ou avec des supers potes au pays des koalas, si tu recherches une super stagiaire à partir de Janvier 2016 pour un minimum de 2 mois, sache que Cynthia est au top !!!! N'hésites pas à m'envoyer un mail à linischoice@gmail.com et je lui transmettrai !


Portrait d'expat : Cynthia, étudiante à Bangkok


- Qui es tu, d'où viens-tu?
Je m'appelle Cynthia et je suis actuellement étudiante en management hôtelier à l'école Vatel de Bangkok. Grande fan de gastronomie, de voyage, de yoga, et de soins naturels. Je jongle entre mes cours, mes stages (d'ailleurs je suis en pleine recherche là), mon yoga et ma cuisine où je passe le plus de temps. J'essaye d'avoir une vie saine et équilibrée dans cet emploi du temps de folie.  



En ce moment je m'intéresse beaucoup à l'Ayurveda, au slow cosmétique ainsi qu'au régime Vegan. Je pense aussi à monter un blog pour pouvoir partager mes expériences que ce soit de voyage ou bien de style de vie.


Je suis née et j'ai grandi à Paris mais j'ai en réalité toujours détesté cette ville. Mes parents m'ont habitué à voyager dès mon plus jeune âge et Paris me semblait ennuyante, monotone et terne par rapport à tout ce que le monde pouvait m'offrir. D'ailleurs pour la petite histoire on a retrouvé des vidéos de moi bébé à Bangkok, la vidéo a été filmée dans mon quartier actuel. Comme quoi c'était sûrement ma destinée !
- Pourquoi t'être expatriée en Thaïlande?
Mon expatriation a été un peu un concours de circonstances. Après mon bac j'ai étudié 2 ans l'architecture et le design industriel à Paris. La quantité de boulot a eu raison de mon faible corps et j'ai donc arrêté. Au bout d'un moment ma mère m'a posé un ultimatum. Il fallait que je fasse quelque chose et pour elle ce qui me correspondait le mieux c'était immobilier ou hôtellerie. Je ne me voyais pas rester en France, je m'y sentais mal et j'adore voyager donc pour moi c'était tout choisi. En regardant le site de mon école j'ai découvert qu'il y avait un campus à Bangkok. J'ai du coup sauté sur l'occasion. On connaissait déjà la Thailande, mes parents avaient déjà à l'époque une maison à Koh Samui et avaient des contact ici. Ça leur a fait beaucoup moins peur de me voir partir dans ces conditions. 


- Quelle est ta profession?
Pour l'instant je suis encore étudiante. Il me reste 4 mois de cours et un stage à trouver ( que j'aimerai faire à l'étranger). Mon cursus scolaire requiert des stages tous les ans. J'ai eu le privilège de travailler pour des hôtels de luxes en Thailande et en France comme le Péninsula, le Plaza Athénée ou bien le Westin.
Concrètement je préfère être en stage plutot qu'en cours. Ca peut paraître étrange mais j'adore ce style de vie professionnelle avec des horaires chamboulés. On y rencontre aussi des gens formidable que ce soit en terme de clients ou collègues. Je ne regrette aucunement mon choix.
- Où habites tu et pourquoi?
J'habite à Bangkok. Dans le quartier de Klong San. Pour faire simple mon immeuble est sur les bords du Chao Phraya et mon voisin le plus proche est le Peninsula.


Lorsque je me suis installée je ne connaissais pas beaucoup les différents quartiers de Bangkok. Je voulais être à côté d'une station de BTS (indispensable pour la Parisienne que j'étais) et en même temps pas trop trop loin de Talingchan où se trouve mon campus. Depuis mon installation, il y a 4 ans, j'ai bien sûr déménagé et suis maintenant propriétaire.
- Qu'est ce qui te plaît en Thaïlande?
La Thailande était pour moi une destination de vacances à la base. Tout comme mes parents je suis tombée amoureuse des paysages et de la "gentillesse" des Thais.
J'adore la nourriture thai que je trouve l'une des plus saines et j'adore la nourriture épicée, donc je suis comblé ici.


Ce que j'apprécie le plus à Bangkok c'est l'ambiance de la ville. C'est une métropole hyper active, immense où on se perd facilement. On y trouve de tout et partout et j'aime ce principe de sectorisation par quartier (genre la rue des tissus, le quartier "hipster", le quartier de Siam pour les centres commerciaux). C'est vraiment très pratique. Bien que immense et survoltée, Bangkok reste très traditionnelle et petit village. J'achète mes légumes chez une petite vieille dans la rue qui me reconnaît et me prépare mon petit panier lorsqu'elle me voit arriver. Bangkok c'est mon chez moi. J'y ai établi ma vie d'adulte, j'ai ce petit pincement au coeur à chaque fois que je la quitte.
- Qu'est ce que tu aimes moins?
La mentalité des Thais me gène beaucoup. Déjà, au niveau professionnel, ils sont très protectionnistes et nous voient comme une menace. Les Thais sont aussi très communautaires et ne feront jamais l'effort de vous intégrer. Ils ont un côté très français aussi dans le sens où ils se trouvent mieux que tout le monde et ne font pas d'efforts (NDLR : contente de ne pas être seule à avoir trouvé un parallèle ! ).
Ce qui me manque ici c'est pouvoir avoir une vie stable, de "vrai" amis et non des gens qui viennent pour faire la fête ou se poser ici pour quelques mois. À 26 ans la plupart des gens pensent surtout à s'amuser surtout lorsqu'ils décident de partir en Thailande.

- La Thailande du long terme?
Et bien oui et non.
Je recherche actuellement un stage de 6 mois en management hôtelier en Australie. D'ailleurs si vous avez des contacts je suis preneuse Ce stage me permettra de valider mon cursus et je compte à la suite du stage m'installer en Australie. Donc je dirais du court terme vu que mon stage est dans 4 mois.
Mes parents ainsi que mon petit frère se sont installés en Thailande un an et demi après moi. M'ayant vu heureuse et épanouie ils ont décidé de sauter le pas. Mes parents ont pris une retraite anticipée et se sont installé dans le sud de l'île de Samui. Mon frère est quand lui à Bangkok en première année de management hôtelier à l'école Dusit Thani. De plus je suis propriétaire de mon appartement ici donc je ferai des allers retours et la Thailande restera mon chez moi je pense.


- Des conseils pour l'expatriation?
Mon parcours est un peu différent car je suis sous un visa étudiant. Malgré ça j'ai eu le droit à pas mal de couac. 
Déjà bien vérifier les types de visa et se renseigner auprès de tous les organismes et ambassades.
Une expatriation ça se prépare!
Psychologiquement je pense qu'il faut aussi pouvoir tenir le choc surtout lorsqu'on arrive sans rien dans un pays à la culture totalement différente et où l'on ne parle pas la langue.
Il ne faut pas se préparer à être accueillie comme le Messie et avoir un estomac bien accroché au niveau des épices, des odeurs et de la street food
Ah et mon dernier conseil: partager et échanger avec les gens. 
Que ce soit des thai ou bien des étrangers. Ce sera votre meilleur source d'information.


Merci beaucoup Cynthia !!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :