lundi 26 juin 2017

Découverte talent : les Bijoux MGR



Bon c'est pas une découverte. Je sais de longue date que ma Marie est super douée. Sauf que comme d'hab, j'ai oublié de le crier haut et fort sur les toits ! et que cet interview (comme celui d'une amie expat) traine dans mes brouillons depuis un moment ... (sorry Marie ...).

Donc voilà, aujourd'hui vous partez à la découverte des bijoux rêveurs créés par Marie. Délicats, originaux, élégants, vous allez adorer son univers. Et n'hésitez pas à soutenir sa campagne Ulule

Découverte talent : les Bijoux MGR


1.Qui es-tu ?
Bonjour Lini, je m'appelle Marie et vis près de Paris depuis toujours. J'y ai fait des études d'Histoire de l'Art à l'Ecole du Louvre; musée que j'affectionne particulièrement. J'ai 37 ans, suis jeune maman d'une petite fille et possède un gros matou siamois appelé Galilée. Je suis passionnée d'Art (des périodes antiques et contemporaines), de Cinéma ( j'aime l'humanité des films de Jean Becker, la légèreté des films de Gérard Oury, la poésie des films de Michel Gondry, j'admire le travail de Ken Loach et l'esthétisme de Christopher Nolan). La Musique fait partie de moi; chaque note accompagne chaque moment de ma vie. J'aime flâner, imaginer les froissements des robes du 18ème siècle dans la galerie des glaces du château de Versailles, manger japonais, voyager, créer.


2.Pourquoi t'es tu lancée dans l'aventure de la fabrication de bijoux ?
Pendant mes études à l'Ecole du Louvre, je me suis passionnée pour les techniques de création des objets antiques; cours que j'avais en parallèle de l'étude de chaque civilisation. Je me revois encore à la bibliothèque de l'école, tard le soir, lisant un livre en anglais sur la technique de la fonte à la cire perdue (pour les statuettes en bronze)! Le langage y était si spécifique que j'avais sous le coude un dictionnaire français/anglais qui me fut bien utile. Cette technique ancestrale a été reprise par nos contemporains comme ce sculpteur que j'adore: Aristide Maillol. On découvre dans le musée éponyme créé par sa muse Dina Vierny quelques unes de ses petites statuettes en bronze réalisées ainsi. De fil en aiguille mais surtout de pinceaux en argile, je me suis mise à suivre des cours de poterie/céramique. La texture de la terre, le façonnage est un moyen incroyable de se détendre. Et puis je me suis dit que, porter avec soi des créations faites de terre, serait parfait. J'ai donc commencé à créer de petites pièces à monter en pendentifs.


3.Expliques-nous ton univers ?
Je suis une rêveuse. plus facilement attachée au ciel léger qu'au concret de notre existance. J'ai la tête dans la lune. Quand je suis en bord de mer ou à la montagne, je regarde tout le temps le ciel qui change si vite. J'ai alors voulu créer une première gamme de bijoux en porcelaine, blancs, purs, légers comme l'air avec des pendentifs en forme de nuages, de bulles, de gouttes d'eau. Je veux que ces derniers virevoltent autour du cou de chacune!
Aimer le ciel c'est aussi aimer la terre brute dans sa simplicité. J'ai alors aussi voulu faire des pendentifs plus rugueux, couleur terre et plus volcanique au touché. Mon univers est donc une sorte d'équilibre Yin et Yang, Ciel et Terre. Je suis proche de cette culture asiatique puisque passionnée par la Chine et le Japon où je me suis aussi formée en médecine chinoise.





4.Quelles sont les matières utilisées et pourquoi ?
J'utilise la porcelaine pour sa blancheur, sa finesse, sa transparence et son touché doux et apaisant. C'est parfait pour les collections "Nuages", "Bulles", "Gouttes" par exemple. Et le grès noir pour sa rugosité, sa couleur chaude et sombre, son énergie plutôt feu pour la collection "Brute". Chaque pièce est façonnée à la main (sans moule), poncée, cuite une première fois, re-poncée, émaillée et cuite de nouveau à très haute température (1250°c). J'assemble ensuite chaque pièce avec des perles de verre ou d'autres éléments faits mains, le plus souvent sur des chaînes plaquées argent.
J'utilise aussi le béton et la feuille d'or pour faire des bijoux rudes et brillants; un peu comme nos grandes villes.


5.Tu as une campagne Ulule, expliques-nous ce qu'il en est ?
En montrant mes réalisation, puis en vendant certaines pièces, je me suis rendue compte que les retours très positifs me poussaient à me développer. Aujourd'hui, je cuis mes pièces dans un four de céramique associatif. C'est utile mais cela ne me permet pas d'être réactive dans mes créations. L'objectif est donc pour moi de pouvoir acheter un four et lancer aussi des créations faites sur demande. Cette campagne me permettra aussi de développer ma communication qui reste, pour le moment, assez simple. Sans ce coup de pouce de cette campagne de financement participative, il me sera difficile de développer cette activité.


6. Où peux-t'on trouver tes produits ?
Il est possible de voir et de commander ce que je fais sur mon site: https://bijouxmgr.jimdo.com/ et sur le projet Ulule: https://fr.ulule.com/bijoux-ceramique-mgr/
Je publie aussi régulièrement sur ma page facebook Bijoux MGR* et sur Instagram @bijouxmgr
Je suis très facilement joignable par mail à: bijouxmgr@gmail.com et réponds à toutes les questions.
Je pratique des tarifs abordables afin que chacun puisse s'offrir un petit nuage, une petite goutte de pluie qui virevoltent autour de son cou!


Merci Marie pour la découverte de ton univers !!! 



Rendez-vous sur Hellocoton !