lundi 8 mars 2010

Tic Tac ne passera pas par moi...

30 ans… âge doré, âge critique???


Peu importe c’est souvent pour beaucoup d’entre nous l’heure du tic tac bien retentissant…
Oui oui ce tic tac bien sonore et régulier comme un métronome… Celui de notre petite horloge biologique…
Merci mère nature de nous avoir faites comme une cocotte minute!
Dring Dring c’est l’heure! Après t’es cuite…

Alors… pourquoi ce titre? Ben moi je suis passée au travers… Comment? Une jolie petite fille réceptionnée sous forme de Kinder Surprise en même temps que mon bac à 18 ans.

Attention vous ne trouverez pas ici l’apologie de la jeunemèrittude! Pas glop tout de même de se prendre un gros coup de maturité dans la tronche pendant que les copines s’éclatent en boîte, penser au travail et aux factures pendant que les autres pensent partiels et vacances à Ibiza…

Bon certes je me suis bien amusée tout de même, mais la gueule de bois avec un gosse en face qui croit que vous avez la gastro rapport au matin passé à évacuer le trop plein d’alcool… c’est pas génial… Je ne m’étendrai pas sur le bonheur d’avoir une petite fille magnifique, intelligente, brillante (suis un peu mère juive sur les bords…) , ce n’est pas le propos. quoique… ;)

Mais…Mais… le constat est là… après avoir été quelque peu envieuse de la vie de mes amies me voici à 30 ans dans le rôle de la chanceuse... Quand les copines décrochent enfin (!) le CDI tant convoité après moult études,stages et déconvenues, j’ai un joli petit parcours derrière moi et déjà une bonne expérience…

Mais le plus flagrant est l’absence de pression quant à l’envie d’un miniMoi.

Je ne regarde pas chaque homme comme un procréateur potentiel, ne m’extasie plus devant chaque petit ventre rond ou petite bouille toute mignonne en babygro. Je le vois bien, mes meilleures amies se rongent les ongles d’angoisse: pas de mecs et une folle envie de BB. Et pourtant elles sont brillantes (évidemment c’est mes copines!!!), jolies, marrantes, pas casse-couille, pas de névroses trop rebutantes… Mais elles ont la pression… Elles se sont amusées, on déjà tenté le couple… Mais bon, quelles que soient les raisons, elles n’ont pas trouvées le BON…

A 30 ans, beaucoup d’entre vous avec le même parcours ne veulent plus se permettre de “perdre” du temps avec un mec.
Commencer une relation… passer 2 ans avec quelqu’un et se rendre compte que ce n’est pas LUI… Plus le temps, pas possible… Du coup chaque homme devient un père potentiel: vous le scrutez sous toutes les coutures, le soupesez, le disséquez en oubliant parfois de simplement vivre et aimer.

C’est pour ça que j’ai de la chance.
Je comprends à peu près ma fille (elle a 12 ans, l’adolescence commence), en tout cas bien plus que quelqu’un qui a 30 ans de différence avec son miniMoi, pas mal de complicité, pas trop perdue pour les devoirs…

Quand la plupart d’entre vous commencerez à apprendre à lire à vos joli(e)s anges, moi à 36 ans j’aurai ma magnifique fille (mère juive is back) qui passera en principe son bac. Ce qui veut dire potentielle LIBERTAD! En tout cas beaucoup moins de responsabilité et de contraintes. Une deuxième jeunesse en somme… A moi les matins en croix, les grosses bouffées d’insouciance, les voyages HORS vacances scolaires avec la foule!!!! Bon on peut toujours rêver… j’aurai peut-être une Tanguy à la maison…

Donc les Miss, courage! Ne désespérez pas. Souriez, vivez, aimez… et vous le trouverez le BON et l’horloge se taira toute seule.

Moi.. oui oui j’y pense au deuxième… mais pas sûre que je sois prête à rempiler avec les pleurs, couches qui puent, dents qui poussent, adolescence en crise… mais j’y pense…


Mon p'tit bout il y a 14 ans...

PS : cet article a été écrit il y a presque 3 ans pour Ladies Room et depuis certaines copines ont trouvé chaussures à leur pieds, d'autres ont eu un bb, et certaines cherchent encore... Et moi j'y pense très très sérieusement.

La prochaine fois je vous parlerai de musique !

cosmopolitan
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires :

flou a dit…

comme quoi, chacun son histoire, ce qui semble un inconvénient peut devenir une aubaine, un frein peut se révéler etre un moteur... et vice versa! le tout c'est de trouver sa place et son bonheur!

heidi a dit…

Chacune son rythme.
Bien contente de ne pas avoir mon permis poussette.

Marine a dit…

Alala c'est tellement vrai cet article. Moi j'y pense depuis... un bon bout de temps et l'idée ne me quittera pas tant que le miniMoi ne sera pas là. Et pourtant je n'ai que 24 ans alors je n'imagine pas à 30...

Lasouristeigneuse a dit…

Moi j'ai 30 ans et des poussières, 0 enfant et pourtant je n'y pense pas du tout du tout, alors certes je suis en couple mais je pense que c'est surtout la société , les autres qui mettent la pression!Après on a chacune notre parcours, celui qui nous épanoui mais je vois chez mes copines qui angoissent surtout les peurs que brandissent la société.

Mais pour le coup j'échappe encore au tic tac et je verrais bien quand j'en aurais envie voilà tout!!

on devrait toutes faire ce que bon nous semble après tout!;-)

bisous

Lini a dit…

@lasouristeigneuse :
tout à fait d'accord avec toi.

Le souci c'est que pour beaucoup il est difficile de faire la part entre l'envie,la pression personnelle, familiale, socio...
Après chacune fait ce qu'elle veut.

Julie Simoës a dit…

trsè joli article! un parcours atypique comme je les aime!