mardi 4 novembre 2014

Travailler avec des Thais - Part 2

Je vous parlais il y a quelques temps de l'apprentissage du travail avec les Thais. ICI
Des choses parfois souvent exaspérantes et des habitudes à prendre.

Notre équipe s'est agrandi depuis et j'ai encore appris pas mal de choses.


L'administration : 

Casse bonbon, pas claire, il manque toujours un formulaire ou un document, 30 copies de chaque documents, tout en thai of course, 50 signatures sur des papiers non traduits, des lois qui changent entre temps donc rebelotte il faut tout refaire, la version officielle et l'officieuse ...
C'est limite kafkaïen voire totalement ubuesque parfois. Pour certaines choses, j'ai vraiment du mal à comprendre la logique !
Heureusement que ce n'est pas moi qui m'en charge sinon il y aurait déjà des morts !
Tuzki Bunny Emoticon

Les banques : 

Ambiance Kafka number 2. Tout pareil, on signe des montagnes de docs tout en thai sans vraiment savoir pourquoi. 
On est une société mais avoir une carte de crédit c'est pas avant 3 ans (ouais je sais ...). 
Quand il y a un problème, il y a au minimum 3-4 versions différentes de "solutions" contradictoires bien sûres qui vous sont proposées. Venant de la même personne bien évidemment, ce ne serait pas drôle autrement. 
On a attendu 2 mois pour avoir les codes d'accès pour internet parce qu'il sont égaré 2 fois (oui oui) les documents ...

On est en mode dialogue de sourds : 
- Bonjour je voudrais régler cette facture. 
- Ah non pas possible vous ne pouvez pas faire de paiement en dollar.
- Mais ...?  Je veux faire en paiement en Bath !
- Ah non pas possible vous ne pouvez pas faire de paiement en dollar.
- Mais j'ai un compte en Bath et je veux faire un paiement en bath ! 
- Pas possible de faire un paiement en dollar ! 
- ...  
- ...
- La facture est en bath, pour une société thai, dans la même banque que nous et on a un compte en bath. 
- Ah ... la facture est en bath ? 
- Euh ... oui, il suffit de regarder la facture qui est sous vos yeux depuis 10 minutes connasse
- Ah oui ! c'est bon alors ! 
- ... 
Tuzki Bunny Emoticon

Sans oublier que la première fois la guichetière a voulu me faire un compliment. Il semble que je ressemble à sa mère ... de 65 ans. J'ai failli l'étrangler ... 

Le recrutement : 

On est passé par un site d'annonce JobsDB pour recruter. A savoir que dans un pays avec un quasi plein emploi, il faut faire du charme aux candidats. Proposer des conditions sympas, avoir l'air cool ...   Oubliez  aussi les annonces non discriminatoires, ici il est courant de demander des "jolies filles, entre 25 et 30 ans, agréables et sympathiques". Les recruteurs demandent aussi très souvent l'opinion politique et la religion ...  Je parle d'annonces sérieuses là. 

On a reçu 12 candidatures (que des filles d'ailleurs). 8 ont été convoquées. 3 ne sont jamais venues (sans appel ni rien bien sûr). 
Sur les 5 on a eu : 
- la fille absolument terrorisée à l'idée de me parler en anglais alors que bilingue était stipulé sur l'annonce. J'ai vraiment cru qu'elle allait pleurer. 
- la fille ultra compétente mais dégoutée qui venait de finir ses études en Suisse et qui était de retour en Thailande à la demande de ses parents pour qu'elle s'occupe d'eux et se marie au plus tôt ... 5 ans d'études pour rien ...
- la fille qui avait déjà trouvé un autre boulot mais qui est venue s'assurer qu'on offrait pas un salaire plus haut. 

Et puis les 2 qui nous on rejoint dans l'équipe (je vous en parle un peu plus loin). 

Toutes les candidates étaient super apprêtées, avec dossier sous la main, tenue parfaite, maintien parfait, maquillage parfait ...  J'ai fais pas mal de recrutement en FR et Monaco, et c'est un changement très agréable des tenues limite débraillées (pour se la jouer cool) et du maquillage à la truelle ou le non make up maladif.

Autre surprise c'est la disponibilité. Comme je l'ai déjà dis, c'est un pays de quasi plein emploi. La plupart des candidates travaillaient déjà mais étaient prêtes à bosser de suite. Quand je dis de suite c'est dès le lendemain matin. En gros, elles quittaient leur emploi sans préavis et sans états d'âmes.
On en a parlé avec les 2 qui nous ont rejoins : c'est normal ici, rien d'exceptionnel. Elles étaient choquées de savoir qu'il y avait des préavis à donner ailleurs.


Le fiches de salaire : 

En France c'est un peu le cauchemar absolu avec les 50 lignes de taxes, de cotisations, de prélèvements divers et variés.
Quand le cabinet comptable nous a annoncé qu'il fallait qu'on se charge nous des fiches de salaires, on a cru à une mauvaise blague. Et j'ai bien sûr commencé à pester. Du genre "on les paye à rien foutre" ...
Sauf que voilà. Les fiches de paye ici font 5 lignes ou presque, et que même moi handicapée des maths j'y arrive.

Voilà quoi ....

Les relations avec les employés : 

Même constat que dans Part 1 de l'article, c'est super paternaliste voir familial comme relation. Ils ont besoin de se sentir encadrés, suivis et appréciés. On ne peut pas juste donner des ordres, on explique le pourquoi du comment ...

Ils n'ont pas du tout l'habitude qu'on leur demande leur avis. En discutant avec eux, on apprend que c'est vraiment culturel, que dès l'enfance ils apprennent à acquiescer à tout va et SURTOUT SURTOUT jamais contester ce que le prof/parent/aieul/patron leur dit.
Du coup, il faut parfois tout le temps leur tirer les vers du nez pour avoir leur avis. Et même là ils resteront dans la ligne établie. Ne surtout pas faire de vagues.

Mais on les bouscule doucement, on leur apprend d'autres méthodes, on les encourage à travailler des idées plus persos. Et ils sont loin, très loin d'être mauvais ! Ils sont même très bons !

Quand on a commencé avec notre boite en Thailande, certains expats nous a dit : " Les Thais ne sont pas motivés, pas compétents, fainéants, insouciants, pas impliqués ..."
Est ce qu'on a un flair exceptionnel, un management de génie et des supers talents de chasseurs de tête ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que tous nos employés sans exceptionnsont au top. Il est vrai qu'ils ont plus un profil d'exécutant que de décisionnaires mais ils sont encore très jeunes (25 moyenne d'âge). Ils se donnent tous à fond, toujours présents, ponctuels, attentifs, avec l'envie de bien faire.
Quand il y a un truc qui va pas, ils se font limite hara kiri mais ont à coeur de bien faire. comme si ils devaient regagner leur honneur.
L'esprit d'équipe est super présent, ça rigole beaucoup mais c'est aussi très sérieux.
Je n'ai jamais eu à leur demander de rester plus tard, ils le proposent lorsqu'ils voient que c'est nécessaire. Ils ne remballent pas à l'heure pile en mode fonctionnaires frenchies non plus.

En contrepartie, on leur laisse une certaine flexibilité au niveau des horaires, les breaks c'est quand ils veulent, ils veulent faire une mini sieste dans le canapé c'est ok, la musique c'est chacun son tour, on les emmène parfois boire un petit verre après une bonne semaine de travail, ils peuvent décorer leur bureau, il y a toujours des boissons/glaces/biscuits/soupes de nouilles dans le placard ... Et pour ne rien gâcher, ils sont relativement bien payés.

Le canapé à sieste ...

ça c'est Prince, le cactus de Gin. On fait du cactussitting le weekend ...
On a une équipe vraiment au top qu'on adore. On s'est très vite pris d'affection pour eux et je crois que la réciproque est vrai aussi. Une de nos employées est arrivée un matin avec des offrandes pour le Bouddha du bureau ( oui on a un Bouddha au bureau, traditions locales oblige). Pourquoi ? Elle nous a expliqué qu'elle voulait le remercier de lui avoir offert un travail qu'elle aimait beaucoup et où elle se sentait bien.
Une des autres employées, à l'occasion des reporting hebdomadaires, nous écrit à chaque fois qu'elle adore son boulot ...



La cérémonie de Thumboon : 

Pays bouddhiste oblige, les cérémonies de bénédictions - Thumboon-  des bureaux/magasins/voitures/etc sont très courantes. Et surtout sont appréciées par les employés qui y voient des signes de bon augure.
C'est tellement courant qu'il y a des boites d'événementiels spécialisés dans l'organisation des Thumboon. Voir ICI  en thai par contre.
Donc pour faire simple, on a fait appel à eux pour tout faire.
De la décoration, à la venue des 3 moines + 1 laïque qui nous expliquait quoi faire, les fleurs, le repas/offrande pour les moines, les bougies, l'encens ... On a rien eu à faire, ils ont tout mis en place dans le petit bureau très rapidement.
La cérémonie commence par la mise en place d'un cordon blanc qui fait office de champ de force tout autour du bureau et qui redescend sur le bouddha puis vers les moines.
On allume des bougies, quelques prières (rien compris bien sûr ...), quelques rituels où j'essayai de ne pas me casser la figure en me déplaçant sur les genoux. Puis les moines commencent à psalmodier. Un chant très impressionnant et touchant, mais qui feinte. Tu crois que c'est fini ? Et bien non ! ça continue ! et ça pendant 20 minutes pendant que tes genoux et cuisses te font souffrir le martyre ...
Puis ils déjeunent tranquillement.






Ensuite rebelotte avec les chants et prières, puis ils marquent l'entrée du bureau avec un sceau de protection.
Petit échange avec les moines très gentils et sympas :
- vous êtes thai ?
- Hein ? coup d'oeil désespéré vers les filles qui me traduisent ce que le moine vient de me dire
- A moitié !
- Ah vous parlez thai ?
- euh non ! Je parle pas thai (la seule phrase que je connais)
- LOL ! (ok il a pas dit lol) elle me dit en thai qu'elle parle pas thai. c'est une marrante elle.
- ... haaaannnn oui je sais j'ai un humour de dingue...



Bref, on a une super équipe, une bureau protégé et béni, une ambiance au top. Y a plus qu'à hein !!!



Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire :

Dany a dit…

Côté paperasserie et bureaux administratifs c'est du vécu, lors de mon adoption au Vietnam. Courage pour acquérir la traditionnelle patience asiatique.