vendredi 15 mai 2015

Lini et le sport à Bangkok.

Vous le savez (ou pas) le sport et moi c'est une histoire d'amour en dents de scie. Faites de passion, de séparation, d'intensité, de relâchement, de retrouvailles passionnées et d'amour longues distances.

Dans ma jeunesse (je commence à vraiment me faire vieille au vu des cheveux blancs que je me paye), j'ai toujours fais beaucoup de sport : de la danse classique, de la gymnastique, du tennis, de l'athlétisme, du taekwondo, du lever de coude (euh non c'est pas un sport ... quoique) et j'en passe.

Puis quand je suis rentrée dans la vie active j'ai d'abord travaillé dans la restauration à marcher des kilomètres par jour. Donc toujours très en forme/mince bref bonne quoi.

Puis j'ai commencé à me retrouver derrière des ordis et avoir de moins en moins le temps et la motivation de bouger. J'ai chopé un quintal derrière les oreilles (et partout) sans vraiment m'en rendre compte et toujours en me disant que je les perdrai sans problème ... Quelle erreur !


Le quintal se sent bien où il est. C'est tout doux et mou, chaud comme un bagel au sésame sorti du four. C'est confortable et en s'habillant en noir ou en sac poubelle ça se voit pas trop.
Sauf que il y a un moment ça va plus du tout. Un jour je me réveille et je me rends compte que je ne mets plus de robes, que j'ai du mal à me fringuer, que je n'ose plus monter sur une balance, que je ressemble à un rosbif bien ficelé, que j'explose les tailles de soutifs. Et déjà que les Thaïlandaises sont des mini portions, moi ici j'ai l'impression d'être obèse.
Moi qui ne me souciais pas plus que ça de mon apparence, je me sens mal dans ma peau.
La grosse merde quoi ...

J'ai tenté à plusieurs reprises le régime au top et la reprise du sport. Sauf qu'étant persuadée que j'avais toujours la même forme physique qu'avant, je forçais trop et forcément je me faisais mal. Et comme je me faisais mal, j'en profitai pour arrêter pour cause de blessures. Et donc retour case quintal. Moi et la persévérance on est pas amie.



Comme je ne suis pas du genre à me laisser à l'apathie et à la déprime, j'ai décidé de me prendre en main. Mais au lieu de viser le court terme je vise le long terme et même le changement de mode de vie.
Bon ce n'est pas que réussite hein ! Je craque parfois souvent, j'essaye de trouver des excuses pour pas me bouger ... Je suis la reine des excuses !
Mais bon, le changement s'installe petit à petit.

Pour commencer, j'ai téléchargé l'application C25K qui veut dire from Coach to 5 Km (en gros de la patate de canapé/coach potato aux 5kms). L'application permet de graduellement passer de la grosse merde échouée sur le canapé à courir 5kms tous les jours. Je sais que pour certains ce n'est pas grand chose 5 kms mais pour moi qui DETESTE l'endurance c'est un exploit.



Outre une salle de gym dans la résidence, j'ai la chance d'avoir un terrain de jeu juste à côté de chez moi qui me sert pour courir. Je suis seule, tranquille, c'est agréable, pas loin et surtout je vois et j'entends des oiseaux et écureuils. A Bangkok c'est quand même génial ça !
Bon j'ai failli me tordre le genou en voulant éviter un couple de gros crapauds ... Et aussi il fait une chaleur de dingue même à 07h30 du matin. Mais au moins je transpire (je dégouline pour être exact).





Donc voilà je cours très régulièrement (entre 3 et 5 fois par semaine) et ça me fait un bien fou.

A cela j'ai rajouté le yoga. Vraiment pas le sport qui m'attire sur le principe même si je suis persuadée de ses bienfaits. J'avais essayé une fois et partie en voulant gifler la prof avec ses OOMMMMM, ses Chakras, sa spiritualité et sa lumière intérieur. Pas ma tasse de thé le délire spirituelle.
Sauf qu'il y a un cours dans ma résidence, et je me suis dis que c'était vraiment idiot de ne pas réessayer.

J'ai essayé et j'ai adoré ! Il faut dire que Caroline, expat française à Bangkok, est au top ! Je vous la présente bientôt sur le blog. Je ne pensais pas un jour dire que j'ai besoin de ma séance de yoga. Avec Caroline, le yoga c'est physique, on transpire, c'est dur mais ça fait un bien fou. Bref, je vous raconte ça très bientôt.



J'ai aussi participé à des cours de Muay Thai. C'est Nianne, une amie de Twitter qui m'a invité à joindre le cours. Profs adorables, infrastructure au top. J'ai juste cru mourir au premier cours ...
Entre la chaleur et l'intensité, j'ai bien failli tourner de l'oeil je me suis crashée sur le sol face première. Je dois y retourner avec Nianne mais j'avoue que pour le coup je trouve des excuses. Je pense que je vais attendre de reprendre un peu la forme avant de m'y mettre plus sérieusement.
Parce que j'adore !
Pour en savoir plus c'est ICI



Pour faire du sport à Bangkok, ce n'est pas les infrastructures qui manquent.
Entre les chaines de salles de sport comme True Fitness ou nouvellement Virgin Active (installations de dingues), les cours de muay thai, le crossfit, les coachs perso comme Courtney et les salles de gym souvent présentes dans les résidences, vous avez l'embarras du choix !

Donc on verra dans quelques temps si je mets une photo AVANT/APRES. A mon avis je floutterai l'AVANT ... Mais bon je suis sur une bonne voie et pour longtemps.

La prochaine fois je vous parle de Caroline, ma prof de yoga, expat dans le sang !




Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :